Analyse
La banque d’Angleterre laisse ses taux inchangés il y a 3 mois - vendredi 4 août 2017
Les raisons : une inflation moins menaçante et une croissance décevante.

La banque d’Angleterre répète en outre son inquiétude liée au Brexit. Mais nous maintenons dans nos portefeuilles nos conseils d’investissements en actions britanniques, notamment via le fonds Threadneedle UK Equity Income Fund GBP.

L’inflation s’étant limitée à 2,6% en juin (contre 2,9% en mai) et la croissance économique étant restée décevante tout le long du 1er semestre, la Banque d’Angleterre laisse ses taux directeurs à 0,25%, niveau adopté au lendemain de l’élection en faveur du Brexit, pour stabiliser l’économie.

Lors de sa récente conférence de presse, la Banque d’Angleterre a répété que, selon elle, l’économie britannique serait mieux défendue si le pays restait membre de l’UE. Elle a souligné que l’incertitude des rapports entre le Royaume-Uni et l’UE pèse sur les revenus des ménages (salaires sous pression, livre affaiblie qui fait grimper l’inflation), sur les décisions d’investissement et sur l’économie dans son ensemble. Et si le gouverneur insiste sur le fait que, en cas d’accélération de l’activité, les taux pourraient progresser plus vite que prévu, il souligne aussi que sa politique monétaire se base sur l’idée d’un Brexit en douceur. Si toutefois le Brexit se faisait sans réel accord (telle qu’envisagé par certains), l’économie britannique serait encore davantage pénalisée.

Ceci dit, la Bourse de Londres reste la plus importante capitalisation du Vieux continent et abrite bon nombre de multinationales, peu exposée aux aléas du marché britannique. Profitez donc de la faiblesse de la livre pour investir en actions britanniques, tout en donnant la priorité au FT 100, qui concentre les grandes capitalisations.

 

Partagez cet article