Analyse
En juillet, en Chine, l’inflation s’est limitée à 0,1% (par rapport à juin) il y a 3 mois - mercredi 9 août 2017
Par rapport à un an plus tôt, elle reste faible (1,4%). En outre, les importations ralentissent mais les exportations augmentent.

Quoi qu’il en soit, l’économie chinoise reste dynamique, tout en poursuivant son ralentissement vers une croissance plus soutenable. Les actions chinoises sont bon marché. Vous pouvez y investir 10% d’un portefeuille équilibré, via un des fonds de la gamme Fidelity Funds China Focus Fund (A EUR, A USD ou Y EUR).

En avril et mai, l’inflation chinoise était de 1,5%. En janvier elle était encore de 2,5%.
Sa faiblesse provient en premier lieu du recul des prix alimentaires sur les douze derniers mois (-1,1%). Mais elle diminue aussi hors alimentation. Cela résulte du ralentissement de la demande domestique, orchestré par les autorités de Pékin (la croissance du 1er semestre ayant dépassé l’objectif officiel de ±6,5%).

Ce ralentissement de la demande domestique a aussi affecté les importations qui affichent leur plus faible hausse annuelle depuis décembre 2016 (+11% en juillet malgré le rebond des importations de matières premières).

Les exportations ont quant à elles augmenté de 7,2% grâce à la bonne santé des principaux clients de la Chine (zone euro et USA). Au niveau des échanges américano-chinois, sur les sept premiers mois de l’année, la Chine a dégagé un surplus commercial en hausse de 5,9% par rapport à la même période 2016. Cela n’apaisera pas les tensions entre Pékin et Washington.

Partagez cet article