Analyse
Actions polonaises : +50% depuis notre premier conseil d’achat il y a 3 mois - mercredi 13 septembre 2017
Le fonds de placement que nous recommandons pour investir en actions polonaises a profité pleinement de la croissance économique soutenue en Pologne. Et pourtant, le pays pourrait encore mieux faire !
Actions polonaises: +50% depuis notre premier conseil d’achat

Actions polonaises: +50% depuis notre premier conseil d’achat

Si vous êtes un investisseur au profil équilibré ou au profil dynamique, investissez 5% de votre portefeuille en Pologne, à travers le tracker d’actions polonaises iShares MSCI Poland UCITS ETF.

Le marché intérieur en pleine forme

Le dynamisme de l’économie polonaise ne se dément pas. Affichant une croissance supérieure à 3% depuis le début de la décennie (contre à peine plus de 1% pour l’ensemble de la zone euro), le pays surperforme encore en 2017, avec une croissance proche de 4% au 1er semestre, et appelée à rester forte.

La Pologne bénéficie d’abord de la bonne tenue du marché intérieur. La baisse du taux de chômage se poursuit et l’amélioration du marché du travail s’accompagne d’une belle hausse des salaires. Résultat, le pouvoir d’achat des ménages ne cesse de s’améliorer. Et comme dans le même temps, les taux d’intérêt sont en net recul, le crédit est bon marché et les ménages consomment plus. A cela s’ajoute le coup de pouce donné à l’économie par le gouvernement qui offre aux familles défavorisées une allocation mensuelle de 500 zlotys (environ 118 EUR) pour chaque enfant à partir du 2ème. Dans un pays où le salaire minimum est de 2 000 zlotys (472 EUR), cette allocation impacte fortement les dépenses, l’épargne et la capacité à emprunter des quelques 2,7 millions de ménages qui y ont droit.

Une conjoncture favorable

A la bonne santé du marché intérieur s’ajoute une conjoncture internationale porteuse. L’accélération économique dans la zone euro – et en particulier en Allemagne, de loin le premier partenaire commercial de la Pologne – se traduit par une forte hausse des exportations polonaises.

L’investissement à la traîne

L’arrivée au pouvoir du parti « Droit et Justice », sa volonté de faire baisser l’âge de la retraite (qui pèsera forcément sur les dépenses publiques), les craintes quant à l’intervention de l’Etat dans l’économie (et le secteur bancaire en particulier, jugé trop étranger) ou encore les rappels à l’ordre de la communauté internationale quant au traitement des minorités ou la séparation des pouvoirs, n’ont pas rassuré les investisseurs. Dès lors, l’année 2016 s’est avérée très mauvaise pour l’investissement, en chute de 8% face à 2015. Néanmoins, il est difficile d’ignorer longtemps une économie en forte croissance, en plein cœur de l’Europe. Le pire ayant été évité, l’investissement a repris graduellement en 2017, mais la méfiance reste de mise.

Afin d’accélérer ce mouvement, le pays aurait tout intérêt à assurer la normalisation des rapports avec Bruxelles. Si, alors que les investisseurs étrangers se méfient, la Pologne parvient à afficher des taux de croissance de 3 à 4%, il y a fort à parier qu’un retour en force de l’investissement étranger, accompagné de l’arrivée massive de capitaux européens liés aux projets d’investissement cofinancés par l’Union européenne (UE), devrait renforcer la croissance.

Notre conseil: acheter

Bien qu’il se soit apprécié de quelque 50% depuis notre premier conseil d’achat fin juin 2016, le tracker d’actions polonaises iShares MSCI Poland UCITS ETF conserve encore un joli potentiel d’appréciation. A l’heure actuelle, la Bourse de Varsovie est en effet correctement évaluée, alors que le zloty reste très légèrement sous-évalué face à l’euro. Si vous êtes un investisseur au profil équilibré ou au profil dynamique, investissez-y 5% de votre portefeuille.

Partagez cet article