Analyse
La BCE prendra son temps il y a 3 mois - vendredi 8 septembre 2017
Réunie ce 7 septembre, la Banque centrale européenne a sans surprise opté pour le statu quo.

La zone euro continuera à bénéficier des largesses de la politique monétaire pour poursuivre son redressement économique. Nous continuons à investir dans la zone euro à travers le fonds Henderson Horizon Euroland Fund A2 EUR.

Réunie ce 7 septembre, la Banque centrale européenne a donc décidé de maintenir son principal taux directeur à 0% et les achats d’actifs financiers à 60 milliards par mois. Et à la question de savoir quand la BCE annoncerait l’ajustement de sa politique, le président de la BCE Mario Draghi a répondu lors de la conférence de presse : « quand nous serons prêts », avant de préciser « nous devrions être prêts en octobre, mais si nous ne le sommes pas, nous reporterons ». Un attentisme qui a de quoi surprendre. La croissance de la zone euro est en effet forte et l’institution de Francfort a elle-même revu ses prévisions de croissance à la hausse à 2,2% pour cette année, avant 1,8% en 2018 et 1,7% en 2019. Suite à l’appréciation de l’euro, les attentes inflationnistes ont par contre été revues légèrement à la baisse avec une inflation annoncée à 1,2% seulement en 2018 et 1,5% en 2019. Tout en rappelant que la BCE n’avait pas d’objectif de change, Draghi a d’ailleurs pointé du doigt l’évolution de l’euro comme nouveau facteur d’incertitude justifiant la prudence.

Concrètement, les grands argentiers européens semblent aujourd’hui moins pressés de normaliser la politique monétaire de la zone euro. La fin des achats d’actifs financiers n’est pas pour tout de suite – tout au plus une réduction peut-elle être envisagée en 2018 – et comme aucune hausse du taux directeur n’est prévue avant la fin complète des achats, l’investisseur ne doit pas espérer de hausse rapide des taux qui rendrait le marché obligataire à nouveau intéressant. Les actions, par contre, devraient continuer à profiter de cette politique toujours extrêmement accommodante.

Partagez cet article