Analyse
En septembre, l’inflation britannique a atteint 3% (son sommet depuis avril 2012) il y a 4 mois - mercredi 18 octobre 2017
Qu’est-ce qui explique ce dérapage ?

L’économie britannique souffre chaque jour davantage de l’incertitude du Brexit. Mais pour le long terme, elle garde du potentiel. Les actions britanniques restent incontournables.
Pour les choisir judicieusement, utilisez notre sélecteur de fonds et notre sélecteur d’actions. Et pour bien équilibrer votre portefeuille, consultez notre stratégie.

Le dérapage des prix s’explique essentiellement par le hausse des prix alimentaires (+0,8% entre août et septembre 2017, contre une baisse de 0,4% un an plus tôt). Les prix des transports, des loisirs et de la culture ont aussi stimulé la hausse.

Plus fondamentalement, c’est la dépréciation de la livre sur le marché des changes qui explique le dérapage des prix des derniers mois, vu qu’elle renchérit le coût des biens importés.

A 3%, l’inflation est nettement supérieure à l’objectif officiel de la Banque d’Angleterre (2%). Elle érode le pouvoir d’achat des ménages et menace la consommation, qui est le moteur de l’activité économique britannique. En conséquence, lors du comité monétaire du 2 novembre prochain, la Banque d’Angleterre devrait réagir par une hausse du taux directeur, pour soutenir la livre.

 

Partagez cet article