Analyse
Le prix du baril de pétrole va-t-il dépasser les 60 USD ? il y a 9 mois - mercredi 4 octobre 2017
Comment se positionner pour les actions du secteur ?
De grandes machines pour extraire le pétrole

De grandes machines pour extraire le pétrole

Le prix du baril de Brent a récemment presqu’atteint 59 USD, son niveau le plus élevé depuis l’été 2015. La baril va-t-il rester durablement plus cher ?Nous ne le pensons pas. Mais certaines actions du secteur restent intéressantes :
– Repsol, qui poursuit ses efforts pour réduire sa dette, tout en maintenant ses objectifs de production et de baisse des coûts;
– Exxon, qui a un peu déçu au 2e trimestre mais garde ses atouts (bilan et dividende solides, politique d’investissement prudente); 
– Chevron, qui cueille le fruits de ses investissements des dernières années et affiche une belle hausse de sa production.
Le tracker Amundi ETF World Energy EUR permet en outre d’investir dans le secteur dans sa globalité.

Conjoncture porteuse, engagements tenus…

L’agence internationale de l’énergie attendait un meilleur équilibre entre offre et demande de pétrole. Et grâce à la bonne tenue de l’économie dans le monde, la hausse de la demande est au rendez-vous (+2,4% sur un an). De son côté, l’offre recule légèrement, principalement en raison de l’accord de gel de la production entre l’OPEP et plusieurs pays n’appartenant pas à l’organisation (comme la Russie). Mais d’autres facteurs contribuent aussi à cette tendance. Des facteurs cycliques (après des années de baisse des investissements et/ou d’abandon de certains projets, la capacité de production de certains pays se dégrade) et des facteurs moins prévisibles : l’ouragan Harvey (qui a touché la production américaine dans le Golfe du Mexique et un quart des capacités de raffinage des USA) et le référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien (mal perçu par les pays voisins, dont la Turquie, qui menace de bloquer l’oléoduc transportant le pétrole de cette région).

… mais l’offre prépare son retour

Au premier abord, au vu de la hausse de la demande et du sous-investissement des dernières années, on pourrait s’attendre à des cours plus élevés à l’avenir. Au vu des investissements nécessaires et des délais de mise en service des capacités de production, l’offre pourrait avoir du mal à suivre la demande. Mais la donne a changé depuis l’émergence du pétrole de schiste aux USA : les investissements sont moindres et les délais de mise en service de quelques semaines. Avec deux soucis malgré tout : l’impact négatif sur l’environnement et le prix. Alors que la plupart des pays du Golfe ou la Russie affichent des coûts de production inférieurs à 30 USD le baril, le pétrole de schiste est (pour l’instant) difficilement viable en dessous de 50 USD le baril.

Les prix actuels devraient néanmoins permettre au secteur de redevenir bénéficiaire et d’accélérer le redémarrage de la production de pétrole de schiste. Et la marge de progression reste importante, d’autant que si la technologie est surtout développée aux USA, elle s’exporte progressivement. Et les réserves sont conséquentes dans d’autres pays : Russie, Chine, Argentine.

Enfin, les énergies renouvelables, de plus en plus compétitives, seraient en mesure de s’affirmer en tant qu’alternative viable aux hydrocarbures si les prix de ces derniers se stabilisaient aux niveaux actuels.

L’accélération de la croissance mondiale, la réduction des investissements dans des capacités de production et le gel de la production par l’OPEP ont permis au marché du pétrole de retrouver un meilleur équilibre entre offre et demande, ce qui a soutenu le prix du baril. Mais aux niveaux actuels, la production américaine de pétrole de schiste redevient bénéficiaire et d’autres énergies renouvelables redeviennent compétitives. Il y a donc fort à parier qu’une fois réglés les problèmes provoqués par l’ouragan Harvey, la production américaine augmentera, mettant à mal le fragile équilibre actuel.

Evolution du cours du baril de Brent (en USD)

  Evolution du cours du Baril de Brent (en USD)

 

Partagez cet article