Analyse
La semaine sur les marchés il y a 4 mois - vendredi 13 octobre 2017
Les marchées ont temporisé. La prudence l’a emporté.
La semaine sur les marchés

La semaine sur les marchés

Alors que débute la saison des résultats trimestriels, les marchés ont évolué avec hésitation. Après les niveaux historiques de la semaine précédente, il était logique qu’ils temporisent.
Vendredi midi, par rapport à une semaine plus tôt, le S&P 500 était resté stable, le Stoxx Europe 50 avait grimpé de 0,4% et le Bel 20 de 0,6 %.

Le Bel 20 a profité d’une nouvelle hausse d’AB InBev (+1,7%; dans le sillage des valeurs liées à la consommation) ainsi que de celle d’Umicore (+3,2%), qui profite de l’intérêt des investisseurs pour les batteries pour véhicules électriques, ainsi que du rebond des cours des métaux précieux (l’action Umicore sera scindée en deux ce lundi 16/10). Ontex (qui ne pèse que pour 1,6% du Bel 20) a gagné 4,1%, suite au conseil d’achat d’un broker; mais au vu de la hausse des prix des matières premières qui va encore peser sur la rentabilité ces prochains mois, nous restons prudents.

Hors Bel 20, Belron, la filiale de vitrage auto de D’Ieteren (-0,9%) a refinancé sa dette, tout en l’augmentant, pour faire remonter un joli dividende vers D’Ieteren. L’opération rend Belron plus accessible aux éventuels candidats acheteurs de la participation minoritaire mise en vente par D’Ieteren. Chez Agfa-Gevaert (-2,4%), le conseil d’administration a validé le projet de loger les activités IT destinées au secteur médical dans une entité distincte (un prélude peut-être à une scission du groupe, qui ne manquerait pas de mieux le valoriser). Exmar (+4,1%) a profité de l’annonce de la vente d’un navire non loué à long terme (vu les surcapacités du marché, la recherche de locataire était un problème). Care Property Invest (-0,3%) lance une augmentation de capital à laquelle nous ne conseillons pas de souscrire. Enfin, chez VGP (-5,4%), deux gros actionnaires proposent leurs actions au grand public avec une ristourne (nous vous conseillons de ne pas souscrire).

En Europe, les compartiments plus défensifs ont tiré leur épingle du jeu : hausse de 3% dans les services aux collectivités et de 2,6% dans les biens de consommation. Les banques européennes sont restées en retrait (-1%), tout comme leurs consoeurs américaines (-2,4%), dont les résultats trimestriels publiés n’ont guère suscité l’enthousiasme.

Au Japon, la Bourse de Tokyo a grimpé de 2,2% et a ainsi atteint son sommet des 20 dernières années. C’est grâce à la bonne orientation de l’économie mondiale (les grandes entreprises japonaises sont largement dépendantes de leurs exportations).

A l’agenda

– Lundi 16 octobre : scission de l’action Umicore
– Mardi 17 octobre : résultat d’IBM; chiffre d’affaires de Danone
– Mercredi 18 octobre : communication de Barco
– Jeudi 19 octobre : résultat de Wereldhave Belgium, Unilever et Verizon; chiffre d’affaires de Carrefour; communication de Michelin...
– Vendredi 20 octobre : résultat de Daimler, General Electric, Procter & Gamble; communication de ThromboGenics et UCB

Partagez cet article