Analyse
La semaine sur les marchés il y a 8 mois - vendredi 20 octobre 2017
Alors que les marchés sont entrés dans le vif des résultats trimestriels des entreprises, c’est la stabilité qui a dominé cette semaine au niveau des Bourses.
La semaine sur les marchés

La semaine sur les marchés

Dans le détail, voici les évolutions observées ce vendredi midi, sur la semaine :
– Bel 20 : +0,2%
– Stoxx Europe 50 : -0,4%
– S&P 500 (Etats-Unis) : +0,3%
– Nasdaq (Etats-Unis) : stable
– Euro : 1,18 dollar (stable)
– Taux belge à 10 ans : 0,70% (0,73% la semaine dernière)

LES PREMIERS RESULTATS TRIMESTRIELS TOMBENT

Les chiffres annoncés jusqu’à présent par les entreprises ne montrent pas de mauvaise surprise. C’est rassurant car les Bourses sont portées depuis plusieurs mois par la perspective de bénéfices en hausse. IBM (achetez) a bondi de 9,4% après la publication de chiffres trimestriels au-delà des attentes et qui tendent à démontrer que les développements stratégiques du groupe dans le cloud portent leurs fruits. Résultats de bonne facture aussi pour Pearson (+9%, conservez) et Abbott (+2,5%, conservez).
Le compartiment des mines (-1,3%) a souffert par contre des résultats décevants pour BHP et d’une accusation de fraude chez Rio Tinto (-2,4%, achetez). La semaine avait pourtant bien commencé après la publication de bons indicateurs économiques en Chine.
Plus globalement, la persistance des tensions entre Madrid et Barcelone a ajouté un peu de stress en fin de semaine. La Bourse espagnole recule de 0,6% sur la semaine, alors que le Stoxx Europe 50 abandonne 0,4%. Aux Etats-Unis, hausse de 0,3% pour le S&P 500 et record historique pour le Dow Jones (+1,3%) à 23 167 points. Bien que les actions américaines cotent à des sommets, elles restent intéressantes. Limitez toutefois leur poids à 10% de votre portefeuille. Nous vous recommandons, entre autres, le tracker iShares Core S&P 500 ETF, qui permet d’investir en une fois dans les 500 principales actions américaines.

BRUXELLES : STABLE

Au sein du Bel 20, les progressions de Bekaert (+4,2%, conservez), qui n’avait pas profité du rebond des valeurs cycliques ces dernières semaines, et d’Ageas (+3%, conservez) ont été compensées par les légers replis de près de deux-tiers des valeurs de l’indice phare de la Bourse de Bruxelles. Alors que la Cour d’appel d’Amsterdam lui avait demandé de présenter le 17 octobre une version adaptée de la proposition d’indemnisation des actionnaires dupés de Fortis, l’assureur Ageas a demandé à la Cour de prolonger le délai. En contrepartie, il se dit prêt à mettre 100 millions d’euros de plus sur la table.
La lanterne rouge du Bel 20 est cette semaine le holding Ackermans & van Haaren (-3%, conservez), qui a plié sous les rumeurs d’accords pour réduire les subsides à l’éolien offshore où sa filiale DEME est très active. Nous en tenons déjà compte dans nos prévisions.
Enfin, le poids lourd de la cote, le brasseur AB InBev (vendez), est resté stable après le joli rebond de 10% enregistré depuis fin septembre. Dans l’attente de la publication de résultats trimestriels (le 26/10) qui devraient avoir profité d’effets de change positifs, les investisseurs, conscients de la valorisation élevée de l’action, sont maintenant un peu plus attentistes.
Hors Bel 20, la biotech Ablynx a corrigé de 8,2% sur la semaine, malgré l’annonce de sa volonté de lever des capitaux et de faire son entrée sur la Bourse américaine. Le recul est cependant à sérieusement relativiser. Même après cette correction, la progression du cours depuis fin septembre atteint encore 33%. Les bons résultats de la dernière phase de tests cliniques pour son médicament le plus avancé à ce stade sont très encourageants. Si vous êtes conscients du risque, conservez cette biotech au pipeline de produits en développement bien garni.
Chez D’Ieteren, la filiale Belron, qui cherche à étendre ses activités au-delà du remplacement de vitrage auto, se lance dans les services à l’habitat (réparation, dépannage d’urgence,…) avec une petite acquisition en France (0,5% du chiffre d’affaire du groupe). Conservez.
Barco (conservez) perdait 2% ce vendredi midi, malgré la confirmation de ses objectifs annuels réitérés à l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels.
La palme de la progression la plus vigoureuse cette semaine revient à ThromboGenics, qui s’est envolé de plus de 24%, dans des volumes d’échange bien supérieurs à la moyenne. Le cours avait déjà progressé de 8% la semaine dernière, suite à la publication de résultats précliniques d’un de ses traitements à l’étude dans une revue scientifique. Les résultats trimestriels ce vendredi n’ont pas apporté de nouvelles significatives. Profitez de la hausse pour vendre au cas où vous auriez cette action en portefeuille. Le stade de développement des produits du groupe est encore bien trop peu avancé pour tenter de se faire une idée claire des chances de succès du groupe. 

Partagez cet article