Analyse
Dérapage des prix au Royaume-Uni il y a 7 mois - mercredi 13 décembre 2017
En novembre, l’inflation britannique a atteint 3,1%, son plus haut niveau depuis mars 2012.

Quoi qu’il en soit, au de-là de ces turbulences de court terme générées par le Brexit, les actions britanniques restent bon marché et incontournables. Notre portefeuille équilibré en contient toujours 15%. Vous pouvez y investir par le biais du fonds Threadneedle UK Equity Income Fund GBP.

Vu que l’inflation dépasse de plus de 1% l’objectif officiel (2%), le Gouverneur de la Banque d’Angleterre devra adresser une lettre au ministre des finances pour expliquer les causes de cet échec. Il y sera question du Brexit, qui a fait plonger la livre face à l’euro et au dollar, ce qui a renchéri le coût des importations et obligé les commerçants à augmenter leurs prix de vente. Le Gouverneur pourra néanmoins aussi souligner quelle a été son action : le 2 novembre, pour soutenir la valeur de la livre, la Banque d’Angleterre a relevé son taux directeur.

Pour l’économie britannique, contenir l’inflation est crucial. Car le dérapage des prix érode le pouvoir d’achat des ménages et menace la consommation domestique, qui est le moteur de l’activité économique.

Toutefois, ces derniers mois, la livre s’est réappréciée. L’inflation devrait dès lors s’assagir et il ne faut donc pas s’inquiéter outre mesure du pic atteint en novembre.

Partagez cet article