Analyse
La semaine sur les marchés il y a 4 mois - vendredi 23 février 2018
Les interrogations entourant les hausses des taux d’intérêt par la banque centrale américaine ont limité la progression des Bourses.
La semaine sur les marchés

La semaine sur les marchés

Au cours de la semaine, les Bourses ont souffert du fait que la croissance économique des USA pourrait conduire la FED à relever ses taux plus vite que prévu jusqu’ici. Des inquiétudes toutefois moins présentes en fin de semaine, ce qui a permis aux Bourses de se reprendre.
Vendredi midi, par rapport à une semaine plus tôt, le S&P 500 était en recul de 1%, le Nasdaq de 0,4% et le Stoxx Europe 50 de 0,2%. Le Bel 20 gagnait quant à lui près de 0,6%, porté par les résultats des valeurs financières et la progression d’Engie (lisez notre analyse).

Au sein du Bel 20

– Ageas a publié pour le 4e trimestre 2017 des chiffres de bonne facture, poussés par de beaux résultats dans les assurances en Asie. Le dividende reste à niveau (1,47 EUR net), bien qu’ayant été gonflé en 2016 par le produit de la vente des activités à Hong-Kong.
KBC annonce un dividende un peu décevant (2,10 EUR net). Le résultat du 4e trimestre a stagné, mais c’est en raison de réductions de valeur liées à la réforme fiscale belge. La solvabilité du groupe reste forte.
Galapagos (lisez notre analyse) fait l’objet de rumeurs de reprise et a essuyé une perte de 2,34 EUR par action en 2017.
– Ontex a lourdement souffert d’un nouveau conseil de vente (de Goldman Sachs). Le résultat 2017 sera publié le 6 mars.
IBA a continué sa chute (-9,1%).

En dehors du Bel 20

Nyrstar (lisez notre analyse) a publié un résultat qui a globalement déçu.
EVS a connu un solide 4e trimestre 2017 mais le carnet de commandes et le manque de visibilité refroidissent les investisseurs. Le groupe reste cependant financièrement solide et paie toujours un beau dividende (0,70 EUR net pour 2017).
Deceuninck a publié un résultat 2017 en recul de 40 %, plombé par des réévaluations de crédits d’impôts (dues aux réformes fiscales belges et américaines). Au niveau opérationnel, le groupe a maintenu ses marges à niveau (bonne performance).
– Realdolmen est la cible d’un OPA à 37 EUR par le français GFI Intrenational. L’offre est soutenue par l’ensemble du Conseil d’administration de Realdolmen et un groupe d’actionnaires historiques rassemblant 21,9% des actions. Une contre-offre est peu plausible. Conservez.

Axa, fort de bons résultats, annonce un dividende relatif à l’exercice 2017 un peu plus élevé que prévu (1,26 EUR brut). C’est une bonne surprise. L’action mérite d’être mieux valorisée.
Walmart a publié pour le 4e trimestre 2017 un résultat décevant. Dans l’e-commerce, la progression des ventes a ralenti en fin d’année; l’activité est en perte et ne devrait pas mieux faire en 2018.

Le secteur de l’acier est resté stable face au projet du Président Trump de taxer des importations d’aciers aux USA.

Le secteur des télécoms européens est aussi resté stable, face aux publications des résultats 2017 des géants de la branche, qui se sont avérés conformes, voire supérieurs aux attentes.

Partagez cet article