Analyse
Le taux de chômage britannique a augmenté pour la première fois depuis près de deux ans il y a 4 mois - jeudi 22 février 2018
En janvier, il a atteint 4,4%, contre 4,3% en décembre.

Bien que des turbulences soient à craindre, la Bourse de Londres offre toujours des niveaux de valorisation intéressants et la livre sterling reste sous-évaluée. De plus, la majorité des bénéfices des entreprises cotées à Londres étant réalisée en dehors du pays, vous pouvez toujours investir 15% de vos avoirs dans les fonds d’actions britanniques Threadneedle UK Equity Income Fund GBP (capitalisation ou distribution).

Si le chômage a augmenté, le taux d’emploi a aussi progressé, pour atteindre 75,2%. La hausse du taux de chômage est en effet surtout liée au fait que le bon fonctionnement du marché de l’emploi incite un nombre grandissant de britanniques à se mettre sur le marché du travail.

En revanche, en décembre, le revenu moyen hebdomadaire ne progressait que de 2,5% par rapport à un an plus tôt, alors que l’inflation sur la même période a été de 3%. Le pouvoir d’achat des ménages britanniques reste donc sous pression, ce qui n’est pas de bon augure pour la consommation, qui est restée longtemps le principal moteur de la croissance du pays.

Face aux négociations difficiles concernant la sortie du pays de l’Union européenne, nous craignons que l’économie britannique ne puisse éviter de fortes turbulences à court et moyen terme.

Partagez cet article