Analyse
La semaine sur les marchés il y a 4 mois - vendredi 16 mars 2018
Tensions entre les USA et la Chine et entre le Royaume-Uni et la Russie.
La semaine sur les marchés

La semaine sur les marchés

Vendredi midi, par rapport à une semaine plus tôt, le S&P 500 cédait 1,5%, le Stoxx Europe 50 était quasi à l’équilibre et le Bel 20 reculait de 0,9%.

Les marchés ont supputé toute la semaine sur les intentions du président américain à l’encontre de la Chine. Ces tensions entre les Etats-Unis et la Chine, mais aussi celles entre le Royaume-Uni et la Russie, ont incité les investisseurs à la prudence.

Au sein du Bel 20

–  bpost (lisez notre analyse) a chuté de 24,1% après avoir fait état d’inquiétudes relatives à Radial et d’une année 2018 difficile.
–  Ontex (-5,1%) continue de jouer au yo-yo suite à la publication du résultat 2017 qui laisse augurer un 1er semestre 2018 faible.
–  GBL (+1,6%), qui était en perte en 2016 suite à une réduction de valeur sur sa participation dans Lafarge Holcim, a renoué avec le bénéfice en 2017 (4,53 EUR par action). Le dividende grimpe de 2,4%, à 2,10 EUR net.
– Ackermans & van Haaren (-1,2%) a vendu sa participation de 10,53% dans Atenor, avec une plus-value de 0,26 EUR par action Ackermans & van Haaren.
– Bekaert (-2%) vivait ce vendredi sa dernière séance boursière au sein du Bel 20. Il sera remplacé par Ablynx (conservez). Ce sera un passage éclair pour la biotech puisqu’elle fera bientôt l’objet d’une OPA à 45 EUR par Sanofi.

En dehors du Bel 20

– IBA (lisez notre analyse) a rebondi de 7,3% (enthousiasme exagéré selon nous).
–  Tesssenderlo (lisez notre analyse) a publié un résultat décevant.
–  Picanol (lisez notre analyse) a publié un chiffre d’affaires record mais un résultat décevant.
–  Nyrstar a gagné 8,2% après avoir bénéficié d’un conseil d’achat de Goldman Sachs.
–  Thrombogenics (-2%) a déçu : le résultat 2017 est dans le vert, mais uniquement en raison de la récupération des droits de commercialisation hors USA rétrocédés par Novartis pour le Jetrea (dont les ventes continuent de s’effondrer).

Aux USA

– Exxon fait à nouveau l’objet d’un avis positif de la part de la banque HSBC. Nous jugeons aussi que son cours est trop bas et ne valorise pas assez les qualités et la solidité du groupe.
–  Boeing, très exposé au risque de guerre commerciale entre les USA et la Chine, a chuté de 7%.

Le secteur européen des services aux collectivités et de l’électricité a gagné 1% sur la semaine. Les allemands EON et RWE s’échangent des actifs et rebattent les cartes du secteur de l’énergie allemand. Le français Engie (lisez notre analyse) a publié un résultat confirmant la réussite de son repositionnement stratégique.

A noter enfin qu’Adidas relève ses prévisions de rentabilité à l’horizon 2020.

Partagez cet article