News
Dans la zone euro, en avril, le chômage a reculé; en mai, c’est l’inflation qui a faibli il y a 2 mois - jeudi 1 juin 2017
En cause, le renouveau économique d’une part, le prix du pétrole d’autre part.

Nous diversifions toujours nos portefeuilles en y consacrant une petite partie à des fonds d’actions de la zone euro.

En avril, grâce au renouveau économique, le taux de chômage dans la zone euro a reculé à 9,3% (contre 9,4% en mars et 10,2% un an plus tôt). Il s’agit du plus faible taux de chômage depuis mars 2009. S’il reste plus de 15 millions de chômeurs dans la zone, en un an, ce nombre a baissé de 1,529million de personnes. Il y a toutefois de grandes différences d’un pays à l’autre : l’Espagne comptabilise 4 millions de chômeurs, soit 27% des demandeurs d’emplois de la zone euro et un taux national de 17,8%, le deuxième plus élevé de la zone, derrière la Grèce (23,2%). A l’opposé, l’Allemagne, le pays le plus peuplé de la zone (quasi 25% de la population) ne recense que 11% des chômeurs et un taux de 3,9%.

En mai, l’inflation de la zone euro a nettement reculé, à 1,4% (contre 1,9% en avril). C’est le niveau le plus bas depuis décembre 2016 et c’est essentiellement suite au repli des prix pétroliers. En mai, les prix énergétiques ont affiché une hausse annuelle de seulement 4,6% contre 7,6% en avril. Hors énergie, l’évolution de l’inflation est moins spectaculaire (1,3% en avril, 1,1% en mai). 

 

Partagez cet article