News

Dans quoi investissent les assurances-épargne de la branche 21 ?

il y a 2 mois - jeudi 22 novembre 2018
Si certains se contentent de savoir que leur assurance-épargne est en sûreté et productive, d’autres voudraient en savoir plus sur la destination de leur argent. Nous nous sommes renseignés chez les assureurs.

Si votre horizon de placement est supérieur à 8 ans, et que vous exigez la garantie du capital, nos trois assurances-épargne favorites  sont une bonne alternative au compte d’épargne. Continuez à verser dans le Fonds Garanti ou dans Integrale 786 si vous y avez déjà une assurance-épargne (de nouveaux contrats n’y sont plus permis).
Pour une nouvelle assurance, choisissez Vita Invest Dynamic de Federale.

L’assurance-épargne est une formule d’épargne revêtue d’un costume d’assurance
Vous confiez votre argent à un assureur, qui l’investit dans un portefeuille d’investissements.

En principe, le portefeuille se compose essentiellement d’obligations d’Etat, éventuellement complétées d’obligations d’entreprises, d’immobilier, voire même d’actions. L’assurance-épargne exclut tout risque de perte en capital. Et si votre assureur devait tomber en faillite, votre capital est protégé à hauteur de 100 000 EUR par personne.

Dans quoi investissent nos trois assurances-épargne favorites ?
Les portefeuilles de Vita Invest Dynamic, Fonds Garanti et 786 débordent d’obligations, celles-ci offrant un rendement supérieur à celui des comptes d’épargne, pour un degré de risque somme toute assez faible. Dans les trois cas, le poids des – très sûres – obligations d’Etat varie entre 36 et 41%.

Les obligations d’entreprises constituent la deuxième principale position chez Vita Invest Dynamic (32%) et Fonds Garanti (42%). Chez Integrale 786, par contre, ces obligations d’entreprises n’occupent que la troisième place.

C’est l’immobilier, également intéressant en raison de son bon rapport rendement/risque, qui constitue la deuxième position chez Integrale 786, avec un poids de 24%. Ce poids est de 16% chez Vita Invest Dynamic, mais de seulement 3% chez Fonds Garanti.

Enfin, l’investissement limité en actions (entre 0 et 7% seulement) démontre la prudence des assureurs.

21

Partagez cet article