News
12 tuyaux pour bien remplir votre déclaration fiscale ! il y a 3 mois - mercredi 30 mai 2018
Vous avez jusqu’au 12 juillet pour introduire votre déclaration en ligne.
12 tuyaux pour bien remplir votre déclaration fiscale !

12 tuyaux pour bien remplir votre déclaration fiscale !

Pour commander notre programme de calcul de l’impôt Multitax : 02 542 33 00

Complexe

Malgré la complexité croissante de la fiscalité, la déclaration à compléter cette année s’est quelque peu simplifiée. C’est notamment le cas du cadre consacré aux revenus mobiliers. Fini les codes spécifiques aux sociétés coopératives agréées ou pour les sociétés à finalité sociale. En ce qui concerne les emprunts hypothécaires et autres réductions d’impôt, vous ne verrez plus que ce qui concerne la région dans laquelle vous résidez.

Par ailleurs, le nombre de personnes qui reçoivent une proposition d’imposition ne fait qu’augmenter.

Malheureusement, le calcul de l’impôt ne se simplifie pas. Il est même devenu à ce point complexe que peu de spécialistes en Belgique sont encore capables de le programmer. Comme chaque année, Tax-on-Web est mis en service sans pouvoir calculer l’impôt si la déclaration comporte certains nouveaux codes. Il n’y en a heureusement que peu cette année.

Régionalisation

Les régions perçoivent, depuis les revenus de 2014, des centimes additionnels dont elles peuvent modifier le taux. Vous en trouverez la trace sur votre dernier avertissement-extrait de rôle. Les régions peuvent donc changer le taux que la loi avait fixé par défaut, ce que la Région de Bruxelles-Capitale a fait. Résultat : une diminution d’impôt de +/-0,5%.

Les régions ont par ailleurs suivi chacune leur chemin en ce qui concerne les emprunts hypothécaires pour l’habitation principale et d’autres réductions d’impôt comme les titres-services. Raison pour laquelle chacun reçoit maintenant une déclaration adaptée à la région où il était domicilié au 1er janvier 2018.

Pour les titres-services par exemple, on déclarera le montant payé si on est à Bruxelles ou en Flandre, mais le nombre de titres achetés si on est en Wallonie. La réduction varie fortement : 30% du prix payé en Flandre, la moitié, soit 15% à Bruxelles et 10% (ou 0,90 euro par titre) en Wallonie.

Tax-on-web !

Tax-on-web, la plateforme de déclaration en ligne proposée par le SPF Finances, facilite la vie au moment de faire sa déclaration. De très nombreux chiffres s’y trouvent déjà.

Mais n’oubliez pas de vérifier attentivement le contenu.

Si certaines réductions sont reprises (épargne-pension, titres-services, …) d’autres ne le sont pas. Si vous avez des enfants majeurs à charge, vérifiez qu’ils figurent encore dans votre déclaration.

Avant de valider votre déclaration (au plus tard le 12 juillet), n’oubliez pas de cocher, si c’est le cas, que vous souhaitez encore recevoir une déclaration papier par la poste.

Notez que vous aurez le droit de corriger votre déclaration aussi longtemps que vous ou votre conjoint ne l’aurez pas validée. En cas d’erreur constatée après l’envoi, vous pourrez encore corriger jusqu’au 12 juillet, mais une seule fois.

Si vous préférez la déclaration sur papier, elle devra parvenir au fisc pour le 29 juin.

12 TUYAUX POUR REMPLIR VOTRE DÉCLARATION

Emprunts hypothécaires
Si l’emprunt concerne votre habitation principale, vous bénéficiez d’une réduction régionale. S’il concerne une résidence secondaire ou une autre habitation comme un appartement que vous mettriez en location, c’est à une réduction fédérale que vous pouvez prétendre.

Pour les anciens emprunts, rien ne change vraiment. Pour les emprunts récents, la donne peut changer selon votre lieu d’habitation : en Flandre, c’est le statu quo, le bonus habitation intégré continue à s’appliquer, en Wallonie, vous bénéficiez toujours du chèque habitation mais attention, son code a changé pour les emprunts de 2016, enfin, à Bruxelles le changement est plus radical, vous n’avez plus droit à une réduction d’impôt pour les emprunts conclus à partir de 2017.

Revenu cadastral
Rappelons que quel que soit le montant du revenu cadastral de votre habitation principale, vous ne devez plus en déclarer le montant dans le cadre III consacré aux immeubles.

Titres-services
La réduction d’impôt varie selon la région où vous êtes taxé. Mais quelle que soit la région où vous résidez, vous atteindrez rapidement le nombre maximum de titres-services si, par exemple, vous faites appel aux services d’une femme à journée payée chaque semaine avec ce moyen. Pour les revenus 2018, si vous êtes en ménage, pensez à répartir les achats de titres-services entre les deux partenaires.

Réduction d’impôt pour investissement dans une start-up
Plus ou moins au milieu du cadre X consacré aux réductions d’impôt, les codes 1318 (2318) et 1320 (2320) concernent les réductions d’impôt pour les investissements (jusqu’à 100 000 euros par contribuable, 200 000 euros par ménage) dans des start-up. Attention ! Les risques financiers sont à la hauteur de la réduction accordée, voire plus.

Ce qu’il ne faut jamais déclarer
Vous ne devez jamais déclarer les revenus mobiliers non imposables tels que :
– la première tranche de 1 880 euros (par personne) de vos intérêts de compte d’épargne ;
– la première tranche de 190 euros de vos dividendes de sociétés coopératives agrées et de sociétés à finalité sociale ;
– les gains provenant de contrats d’assurance-vie à rendement garanti (branche 21) qui ont duré plus de 8 ans ou qui prévoyaient une garantie de 130% au moins en cas de décès.

Vous n’êtes jamais obligé de déclarer
Les dividendes et intérêts qui ont subi le précompte mobilier belge ne doivent pas être déclarés. Mais vous pouvez le faire pour récupérer le précompte déjà perçu si vous ne payez pas ou peu d’impôts. Voyez plus bas.

Vous devez toujours déclarer
Comme par le passé, il faut toujours déclarer les revenus mobiliers étrangers perçus à l’étranger sans retenue de précompte mobilier (n’oubliez pas de déduire les retenues d’impôt étranger sur ces revenus), les intérêts de compte d’épargne qui dépassent 1 880 euros et qui n’ont pas subi le précompte, les dividendes de coopératives et les intérêts ou dividendes de sociétés à finalité sociale qui dépassent le seuil de 190 euros sans qu’un précompte mobilier ait été retenu.

Pour les intérêts des comptes d’épargne, l’impôt est de 15%. Pour les dividendes de coopératives, les intérêts et dividendes de sociétés à finalité sociale, l’impôt est de 30%, sauf cas exceptionnels de certaines réductions de capital de ces sociétés où un taux moins élevé peut être d’application.

Récupérer le précompte mobilier
Lorsque les revenus sont faibles (jeune de plus de 18 ans avec moins de 7 520 euros imposables, pension ou prépension ne dépassant pas 14 167 euros pour un isolé ou davantage pour un couple …), mais qu’il y a des revenus mobiliers, le précompte payé sur ces revenus mobiliers peut être récupéré (en tout ou partie) en déclarant certains de ces revenus. Pour calculer le montant à déclarer, utilisez un programme fiscal avec optimisation comme notre programme Multitax.

Épargne-pension
Le montant maximum pour l’épargne-pension s’élève à 940 euros. Pour l’assurance-vie individuelle, le montant maximum dépend de vos revenus professionnels (maximum absolu : 2 260 euros par personne) et de ce qui est déjà déduit pour le remboursement du capital d’un prêt hypothécaire. Vous devrez faire des simulations avec un programme informatique ou sur internet pour découvrir votre marge de manœuvre.

Tant pour l’épargne-pension que pour l’assurance-vie, la réduction d’impôt est une réduction fédérale à concurrence de 30% (plus centimes additionnels communaux) du montant pris en compte. Attention, si vous ne payez pas ou très peu d’impôts parce que vous n’avez par exemple que peu de revenus ou une pension peu élevée, il se pourra que vous n’y gagniez rien. Pour le savoir, faites une simulation sur Tax-on-Web ou avec notre programme Multitax.

Libéralités déductibles
La réduction d’impôt fédérale s’élève à 45%. Normalement, vos libéralités sont déjà mentionnées dans votre déclaration sur Tax-on-Web ou sur votre proposition de taxation, mais vérifiez bien que c’est le cas. Pour les libéralités également, vous ne profiterez pas de la réduction d’impôt si vous ne payez que peu d’impôt, voire pas du tout.

Compte ou assurance-vie à l’étranger, construction juridique
L’obligation de mentionner l’existence d’un compte bancaire, d’une assurance-vie à l’étranger ou d’une structure juridique à l’étranger n’est pas neuve. N’oubliez pas de déclarer les comptes ouverts à l’étranger en 2017 à la Banque Nationale Belge avant de rentrer votre déclaration fiscale.

Proposition de taxation
De plus en plus nombreux sont ceux qui ne doivent plus compléter de déclaration mais reçoivent une proposition de taxation. S’ils ne réagissent pas, c’est sur cette base que leur impôt sera définitivement calculé. Si vous êtes dans le cas, vérifiez bien que toutes vos réductions d’impôt et/ou votre éventuel handicap sont mentionnées, et si vous avez un enfant à charge, qu’il est bien repris.

Partagez cet article