adidas Group

DE000A1EWWW0
Alertes
Ajouter au portefeuille
202,30 EUR 25/04/2018 16:23 Francfort
-2,50 EUR (-1,22 %) Variation depuis la dernière clôture
164,57 213,90  52 semaines min max
11,31 % Rendement sur 1 an
1,67 % Rendement de dividende
Tous les détails

Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Adidas se montre optimiste pour l’évolution de sa rentabilité il y a un mois - mardi 20 mars 2018
    Mais le cours est élevé.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Adidas a toujours le vent en poupe il y a 8 mois - mercredi 9 août 2017
    La hausse du cours des derniers mois reflète les ambitions du groupe et les premiers résultats obtenus.

    Mais le cours tient compte d’un parcours sans faute d’ici 2020. Or, une déception n’est pas à exclure (quand Nike aura réagi). Mieux vaut dès lors rester prudents.
    VENDEZ.

    La direction en place depuis octobre a mis Adidas sur la bonne voie. Au 2e trimestre, le chiffre d’affaires a gagné 19% (hors effets de change) et le bénéfice par action 14,4% (hors cessions en cours). Le chiffre d’affaires a grimpé en Chine (+27,7% hors taux de change). Mais ce sont surtout l’Amérique du Nord et la vente en ligne qui gagnent des points. En Amérique du Nord, le chiffre d’affaires gagne 25,8% (hors effets de change). Pour y combler son retard face au n°1 mondial, le groupe investit massivement et progresse plus vite que le marché (grâce à un mélange d’innovation et de produits rétro). Chez Reebok, quelques signaux positifs se font jour quant à l’objectif de restaurer la rentabilité d’ici 4 ans. Quant à la vente en ligne, en hausse mondiale de 66% au 2e trimestre, le groupe veut toujours avoir quadruplé le chiffre d’affaires entre 2016 et 2020. Aussi, malgré la faiblesse de la Russie, le groupe relève ses prévisions pour 2017. De notre côté, au vu de pertes plus lourdes que prévu sur des activités en cours de cession, nous relevons à peine notre prévision de bénéfice par action 2017, à 6 EUR (contre 5,85 auparavant). Pour 2018, nous la relevons à 8,70 EUR (contre 7).

    Cours au moment de l'analyse : 199,30 EUR

    Le groupe allemand Adidas est le numéro 2 mondial de l’équipement sportif, derrière l’américain Nike.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Adidas met le cap sur l’Amérique du Nord et privilégie le secteur de la mode il y a un an - mercredi 15 mars 2017
    Mais son chemin n’est-il pas encore parsemé d’obstacles ?

    Si. Tous les obstacles ne sont pas levés. Et le cours, qui a fortement progressé depuis un an, incorpore largement les perspectives.
    VENDEZ.

    En 2016, le chiffre d’affaires a gagné 18% (hors effets de change) et le bénéfice par action 61% (grâce à des gains non récurrents). Adidas compte profiter de cette bonne orientation et annonce d’ici 2020 une hausse annuelle moyenne du bénéfice de 20 à 22% (contre +15% jusqu’ici). Comment ? En se focalisant moins sur le secteur du sport au profit de celui de la mode (déjà 30% des ventes), en se développant en Amérique du Nord (y compris via internet) et en se défaisant d’activités peu rentables (hockey, golf). La Bourse a apprécié : le cours a pris 9,4% le jour de l’annonce. Nous relevons aussi nos prévisions de bénéfice par action à 6,20 EUR pour 2017 (contre 5,25 auparavant) et 7 EUR pour 2018 (contre 5,80). Mais il reste des obstacles. En Amérique du Nord, Nike y réalise déjà un chiffre d’affaires 4 fois plus élevé que celui d’Adidas et ne restera pas inactif. Plus petit, Adidas risque d’avoir du mal à faire grimper sa rentabilité comme il l’annonce. Il faudra notamment que sa marque Reebok se fasse plus performante. Quant à la mode, s’il est vrai qu’il s’agit d’un marché plus large que celui du sport et qu’Adidas y connaît un récent succès, encore faudra-t-il ne pas se tromper sur le goût du consommateur (Puma s’y est récemment cassé les dents).

    Cours au moment de l'analyse : 175,48 EUR

    Le groupe allemand Adidas est le numéro 2 mondial de l’équipement sportif, derrière l’américain Nike.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Adidas : une action dopée ? il y a un an - mardi 15 novembre 2016

    La direction adoptant un ton plus mesuré qu’auparavant, l’euphorie retombe autour de cette action, qui avait récemment progressé trop vite.

    La nette amélioration de la rentabilité reste hypothétique.
    VENDEZ.

     

    Au 3e trimestre, le chiffre d’affaires a grimpé de 17 % (hors effets de change) et le bénéfice par action de 15,3 %. Mais la nouvelle direction a un peu calmé l’euphorie des trimestres précédents (des relèvements répétés de perspectives avaient alimenté une forte hausse du cours). A présent, pour le 4e trimestre, les prévisions sont stables; et pour 2017, un ralentissement de la croissance est annoncé. Car en 2017, il n’y aura pas de grand évènement sportif. Et en Amérique du Nord, la rude concurrence (surtout de Nike) freinera la hausse de la rentabilité. Un nouveau plan de restructuration de Reebok a été décidé mais ses résultats sont incertains. Or, alors que les perspectives bénéficiaires de ces prochaines années dépendent en grande partie de l’amélioration de la rentabilité américaine, au 3e trimestre, la marge opérationnelle du groupe a reculé de 0,2 % (suite à des effets de change négatifs et à de nouveaux investissements). Aussi, l’objectif toujours visé par le groupe pour la période 2015-2020 (hausse annuelle moyenne du bénéfice de 15 %) reste-t-il trop ambitieux. Toujours prudents, nous prévoyons un bénéfice par action de 5 EUR en 2016 et de 5,25 EUR en 2017.

     

    Cours au moment de l'analyse : 134,30 EUR

     

    Le groupe allemand Adidas est le numéro 2 mondial de l’équipement sportif, derrière l’américain Nike.

     

    Partagez cet article

  • Analyse
    Adidas : de gros défis à relever il y a un an - mercredi 20 juillet 2016

    Le cours a bien grimpé depuis deux ans.

    Il intègre ainsi les espoirs d’amélioration des bénéfices qu’a apportés le plan stratégique redéfini en 2015. Et il ne laisse guère de place à un quelconque faux pas. Nous maintenons notre conseil.
    VENDEZ.

     

    Adidas a actuellement le vent en poupe. Numéro un sur le marché européen du football (devant Nike), il a bien profité de l’Euro de football. Il tire aussi parti de l’organisation des Jeux Olympiques. Au 1er trimestre, son bénéfice par action a gagné 50 % par rapport à un an plus tôt (base comparable). De quoi rassurer pour le résultat de l’ensemble de 2016. Mais pour ces cinq prochaines années, son principal défi sera d’améliorer la rentabilité opérationnelle : elle est moins de la moitié de celle de Nike, elle subit la force du dollar (une grande proportion de coûts se paie en dollar), ainsi que le coût de la guerre de marketing engagée avec les concurrents (le premier étant Nike, qui dispose d’une puissance financière supérieure). Pour y parvenir, Adidas devra réaliser un sans-faute dans l’exécution de son plan stratégique redéfini en mars 2015 (recentrage urbain, moins de modèles, e-commerce). Des cessions de lignes de produits sont aussi envisagées (TaylorMade Golf et Reebok). Un fardeau qui reposera pour une bonne part sur le directeur qui prendra ses fonctions en 2017.

     

    Cours au moment de l'analyse : 132,38 EUR

     

    Le groupe allemand Adidas est le numéro 2 mondial de l’équipement sportif, derrière l’américain Nike.

     

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 213,90 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 164,57 EUR
Code ISIN DE000A1EWWW0
Bourse Francfort
Euronext non
Bêta 0,87
Volatilité 27,12 %
Nombre d'actions existantes 209.216.100
Capitalisation boursière (en milliards) 42,47 EUR
Secteur Biens de consommation
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 409 EUR
Score corporate governance 5

Chiffres-clés par action (EUR)

2018 (e) 2017 (e) 2016 2015
Dividende 3,40 2,60 2,00 1,60
Bénéfice courant 8,15 5,42 5,08 3,15
Bénéfice net 8,15 5,42 5,08 3,15
Cash flow courant 10,75 9,69 7,05 5,08
Cash flow net 10,75 9,69 7,05 5,08
EBIT 11,90 8,72 7,45 5,03
EBITDA 14,50 12,61 9,42 6,98
Valeur comptable 29,57 29,04 30,12 26,70
Valeur comptable tangible 23,44 23,06 23,11 19,75

Performance (en euros)

adidas Group Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 10,00 % -4,41 % -5,87 %
Rendement sur 6 mois 8,32 % -1,60 % -1,26 %
Rendement sur 1 an 11,31 % -0,77 % -1,32 %
Rendement sur 5 ans 22,47 % 5,39 % 12,17 %

Ratios financiers de la société

2017 (e) 2016 2015 2014
Pay out - 39,63 % 50,47 % 61,84 %
Current ratio - 1,31 1,40 1,68
Return on equity - 16,76 % 11,86 % 9,21 %
Total return on equity - 16,76 % 11,86 % 9,21 %
Marge brute - 49,60 % 48,93 % 48,49 %
Marge nette - 5,19 % 3,74 % 3,36 %
Marge EBIT - 7,58 % 5,91 % 5,52 %
Marge EBITDA - 9,59 % 8,21 % 8,26 %
Taux d'imposition - 29,41 % 35,48 % 35,33 %
Gearing - 1,78 9,05 5,44
Fonds propres/total du bilan - 39,88 % 39,93 % 42,80 %

Données boursières par action

2018 (e) 2017 (e)
Rendement de dividende 1,67 % 1,28 %
Cours/bénéfice courant 24,91 37,45
Cours/cash flow courant 18,88 20,95
Cours/valeur comptable 6,87 6,99
Cours/valeur comptable tangible 8,66 8,80
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 5,25 % -

(e) : estimation

×
Dites-nous ce que vous pensez
adidas-group
Recommanderiez-vous l'utilisation de cette page à votre famille et vos amis? Donnez un score compris entre 1 (certainement pas) et 10 (certainement) *
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Votre commentaire (optionnel)
Envoyer et Fermer