Airbus

NL0000235190
136,40 EUR 21/01/2020 00:00 Paris
0,00 EUR (0,00 %) Variation depuis la dernière clôture
93,81 137,90  52 semaines min max
48,89 % Rendement sur 1 an
1,74 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les résultats des analyses de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Airbus signe un contrat avec la Chine il y a 10 mois - lundi 1 avril 2019
    Une belle opération.
     
     
     
     

    Les résultats des analyses de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Airbus aurait atteint son objectif de livraisons il y a un an - lundi 14 janvier 2019
    Néanmoins, l’actionnaire devra être patient.

    L’action est chère.
    VENDEZ.

    Le groupe aurait atteint son objectif de livraisons en 2018 (données provisoires). Il a livré plus de 800 appareils (nouveau record) après 718 en 2017. Néanmoins, l’actionnaire devra être patient. Avant de pouvoir se montrer plus généreux (rachat d’actions....), le groupe doit en finir avec sa tourmente judiciaire : trois enquêtes sont ouvertes à son encontre pour corruption. Déjà visé par des autorités françaises et britanniques, il serait aussi dans le collimateur du département américain de la Justice. Si les irrégularités sont confirmées, les amendes pourraient être de plusieurs milliards d’euros.

    Cours au moment de l’analyse : 88,38 EUR

    Airbus (l'ex EADS) est le numéro 1 européen et le numéro 2 mondial de l'industrie aéronautique, spatiale et de la défense derrière son grand rival américain Boeing.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Airbus a battu son record il y a un an - lundi 16 juillet 2018
    Sa valorisation en Bourse n’a jamais été aussi élevée.

    L’action est chère.
    VENDEZ.

    Airbus a inscrit cette semaine un record historique de valorisation, après un avis favorable de Merrill Lynch sur la valeur. Le cours de l’avionneur a en outre été soutenu par la faiblesse de l’euro, ainsi que par la signature d’une nouvelle commande de 60 avions pour le compte de la compagnie américaine JetBlue.
    Si le groupe confirme ainsi la solidité de ses fondamentaux ainsi que la belle visibilité de son carnet de commandes, la qualité du titre se paie néanmoins trop cher selon nous.

    Cours au moment de l’analyse : 106,74 EUR

    Airbus (l'ex EADS) est le numéro 1 européen et le numéro 2 mondial de l'industrie aéronautique, spatiale et de la défense derrière son grand rival américain Boeing.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Le carnet de commandes du constructeur aéronautique européen Airbus a fortement augmenté il y a un an - mercredi 14 février 2018
    Investir dans Airbus serait-il de nouveau intéressant ?
    Le carnet de commandes du constructeur aéronautique européen Airbus a fortement augmenté

    Le carnet de commandes du constructeur aéronautique européen Airbus a fortement augmenté

    Non. Il y a certes quelques éclaircies mais tous les problèmes ne sont pas résolus.
    VENDEZ.


    En 2017, malgré des difficultés d’approvisionnement en moteurs, Airbus a atteint l’objectif commercial qu’il s’était fixé. Le groupe aéronautique a ainsi livré un nombre record de 718 avions, soit 30 de plus qu’en 2016. Son carnet de commandes a également grimpé à un niveau record de 7 265 appareils fin décembre. De quoi assurer la continuité de ses chaînes de production, y compris celle dédiée à son très gros porteur A380, dont le programme est pérennisé par une nouvelle commande d’Emirates.

    Ces succès commerciaux ne doivent cependant pas nous faire oublier les défis qui restent à relever. Tout d’abord, Airbus va être confronté à un renouvellement quasiment historique de son équipe dirigeante. Cette période de transition sera d’autant plus délicate à gérer que le groupe n’a pas fini de payer les ratés de son avion de transport militaire A400M, pour lequel un accord reste à trouver avec les Etats clients.

    Selon nous, la hausse du cours (plus de 40% en un an) n’est pas justifiée, compte tenu des risques, tant sur le plan financier (baisse du dollar américain, surcoûts de l’A400M) que sur le plan juridique (affaires de corruption).

    Cours au moment de l’analyse : 83,15 EUR

    Airbus (l'ex EADS) est le numéro 1 européen et le numéro 2 mondial de l'industrie aéronautique, spatiale et de la défense derrière son grand rival américain Boeing.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Airbus pourrait ne pas atteindre ses objectifs de vente 2017 il y a 2 ans - mercredi 11 octobre 2017
    Et le risque juridique persiste. Le cours semble ignorer ces déboires.

    Le résultat trimestriel qui sera publié fin octobre pourrait décevoir. Vu le niveau élevé du cours, la sanction pourrait être sévère. Notre indicateur de risque passe de 3 à 4. VENDEZ.

    Bien que le marché du secteur de l’aviation soit pour l’instant en forme, Airbus traverse des moments difficiles.
    Alors qu’il avait pour objectif de livrer sur l’ensemble de 2017 un total de 700 avions commerciaux, il n’en a livré que 454 sur les neufs premiers mois de l’année, soit une moyenne de 50 avions par mois, donc inférieure à l’objectif. Pour atteindre l’objectif annuel, il faudrait donc livrer 250 appareils sur le dernier trimestre, soit plus de 80 par mois. Un rythme difficile à tenir selon nous. En cause, les équipementiers d’Airbus, et plus particulièrement les motoristes (Pratt & Whitney, Rolls Royce), qui ne sont pas en mesure de suivre l’accélération des cadences de production.
    En outre, sur le plan juridique, la situation d’Airbus est de en plus délicate. Alors qu’il fait déjà l’objet de deux enquêtes pour des affaires de corruption, le groupe vient d’être mis en cause dans une nouvelle affaire de corruption présumée (concernant la vente d’avions de combat). S’il est jugé coupable, il pourrait être condamné au paiement de pénalités de plusieurs centaines de millions d’euros. De quoi relever notre indicateur de risque à 4. 

    Cours au moment de l'analyse : 78,84 EUR

    Airbus (l'ex EADS) est le numéro 1 européen et le numéro 2 mondial de l'industrie aéronautique, spatiale et de la défense derrière son grand rival américain Boeing.

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 137,90 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 93,81 EUR
Code ISIN NL0000235190
Bourse Paris
Euronext non
Bêta 1,40
Volatilité 25,50 %
Nombre d'actions existantes 776.367.900
Capitalisation boursière (en milliards) 107,06 EUR
Secteur Industries et services divers
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 146.211 EUR
Score corporate governance 5
Pays France

Chiffres-clé par action (EUR)

2020 (e) 2019 (e) 2018 2017
Dividende 2,40 2,00 1,65 1,50
Bénéfice courant 6,00 5,00 4,95 4,79
Bénéfice net 6,00 5,00 3,94 3,71
Cash flow courant 9,35 8,22 8,11 7,75
Cash flow net 9,35 8,22 7,09 6,68
EBIT 9,41 8,84 5,95 3,88
EBITDA 12,75 12,06 9,10 6,85
Valeur comptable 18,84 15,84 12,54 17,24
Valeur comptable tangible 3,08 -0,92 -4,27 5,43

Performance (en euros)

Airbus Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 14,63 % 8,20 % 12,08 %
Rendement sur 6 mois 5,30 % 9,48 % 13,27 %
Rendement sur 1 an 48,89 % 18,74 % 27,87 %
Rendement annuel moyen sur 5 ans 26,16 % 3,56 % 11,44 %

Ratios financiers de la société

2019 (e) 2018 2017 2016
Pay out - 41,91 % 40,45 % 104,82 %
Current ratio - 0,96 1,07 0,99
Return on equity - 39,49 % 27,76 % 70,06 %
Total return on equity - 31,41 % 21,52 % 27,21 %
Marge brute - 13,79 % 11,39 % 7,91 %
Marge nette - 4,73 % 4,31 % 1,50 %
Marge EBIT - 7,23 % 4,50 % 3,01 %
Marge EBITDA - 11,07 % 7,94 % 6,46 %
Taux d'imposition - 29,73 % 37,05 % 22,54 %
Gearing - -136,65 -100,30 -304,30
Fonds propres/total du bilan - 8,44 % 11,72 % 3,29 %

Données boursières par action

2020 (e) 2019 (e)
Rendement de dividende 1,74 % 1,45 %
Cours/bénéfice courant 22,98 27,58
Cours/cash flow courant 14,75 16,78
Cours/valeur comptable 7,32 8,71
Cours/valeur comptable tangible 44,77 -
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 5,14 % -

(E) : estimation

;