Analyse
General Motors : les anciennes actions ont-elles encore une valeur ? il y a 6 ans - lundi 29 novembre 2010

A présent que General Motors revient en Bourse, les actionnaires de l’ancienne GM peuvent-ils encore espérer quoi que ce soit ? Les anciennes actions sont-elles encore cotées ?

Soyons clairs et directs ! Les détenteurs d’anciennes actions GM et d’obligations de l’ancienne General Motors (à présent dénommée Motors Liquidation Company) ne doivent plus compter sur quoi que ce soit ! Les anciens titres n’ont plus rien à voir avec la nouvelle GM, laquelle est totalement distincte de l’ancienne société. Tout échange ou tout autre transaction entre les deux entités est totalement à exclure.

 

Plus aucun espoir

Le site de la société en faillite Motors Liquidation Company (www.motorsliquidation.com) fournit de nombreuses informations relatives à l’état du concordat judiciaire (le fameux Chapter 11 aux USA) demandé par l’entreprise à la mi-2009.
Les très nombreuses plaintes et réclamations introduites par des actionnaires mécontents y sont également renseignées.
Mais la direction ne tente pas de cacher quoi que ce soit. Sur la page d’accueil, on peut clairement lire que les anciens titres n’ont plus de valeur et qu’il en restera ainsi, même dans les scénarios les plus optimistes. Les détenteurs particuliers de titres de sociétés sous concordat judiciaire ne reçoivent quelque chose qu’après que les autres créanciers ont été remboursés. Et vu que, dans le cas de l’ancienne GM, il n’y a plus guère d’actifs, ils ne peuvent compter sur rien !

 

Transactions suivies

Cela ne signifie pas pour autant que les anciennes actions GM, qui ne peuvent plus être négociées sur la Bourse de New York sont totalement sans valeur. Elles peuvent encore être traitées sur le marché peu réglementé des Pink Sheets (voir-ci-dessous). C’est ainsi que l’action GM, affublée du ticker MTLQQ (la lettre Q est réservée aux sociétés impliquées dans la procédure du Chapter 11) cotait il y a peu à 0,154 USD. Chaque jour, ce sont encore pas moins de 5 millions de titres MTLQQ qui sont négociés. Mais ce sont les spéculateurs, à la recherche d’un bénéfice de quelques cents par actions, qui font la pluie et le beau temps sur ce marché. A l’investisseur lambda, nous conseillons fermement de rester à l’écart de ce titre et de cette plate-forme de négociations.

 

Pink Sheets

Le marché des Pink Sheets (www.otcmarkets.com) est l’association de diverses plateformes de transactions électroniques américaines (pas une Bourse réglementée). On peut y négocier toute une série d’actions peu liquides, et le plus souvent de faible valeur, aussi appelées penny stocks.
Les sociétés cotées sur les Pink Sheets n’ont quasi aucune obligation en matière de rapports financiers. Les sociétés placées sous concordat (Chapter 11) se retrouvent aussi sur ces marchés et offrent ainsi à leurs détenteurs une dernière chance de percevoir quelque chose de leurs actions. Fin novembre, presque 10 000 actions étaient ainsi concernées, pour un montant total de plus de 500 millions de dollars.
Vu que beaucoup d’actions cotées sur les Pink Sheets sont hautement spéculatives, ce sont principalement des investisseurs très audacieux, à la recherche de bénéfices à très court terme, qui sont attirés par ce marché. Les fluctuations de cours sont très fortes et peuvent atteindre des dizaines de pour-cent sur une seule séance. La plate-forme s’appelle en réalité Pink Quote. Dans le jargon des investisseurs, on parle cependant de Pink Sheets, en faisant référence au papier rose sur lequel étaient autrefois renseignés les cours. Aujourd’hui, la couleur rose est d’ailleurs encore très présente sur le site internet.
Vu qu’il ne s’agit pas à proprement parler d’une Bourse, les sociétés cotées sur ces marchés ne doivent pas satisfaire aux sévères normes comptables américaines. Pas question non plus de frais de cotation élevés comme sur les autres Bourses américaines. Pour ces raisons, ces marchés accueillent pas mal de sociétés étrangères (leur ticker se termine par un Y). Un exemple : le conglomérat russe Gazprom (ticker OGZPY).
Sur le site, on trouve un aperçu de toutes les actions cotées sur le Pink Quote.

Partagez cet article