Analyse
La semaine en Bourse il y a 6 ans - lundi 21 février 2011

Même si la croissance semble déjà ne plus vouloir accélérer dans la zone euro, les (bons) résultats trimestriels des entreprises européennes ont porté la plupart des indices boursiers la semaine passée.

• En Europe, de nombreux poids lourds ont publié des chiffres au-dessus des attentes, à l’instar de BCP (+3,9 %, conservez), Barclays Bank (+5,9 %) et Société Générale (+7,3 %, conservez) dans le secteur bancaire (+3,2 %).
Aux Etats-Unis, les derniers indicateurs publiés ont alimenté le scénario d’une reprise économique. La hausse des ventes de détail en janvier confirme que la demande intérieure prend le relais de la demande extérieure, moins dynamique cette année qu’en 2010. Petit bémol en fin de période avec la hausse hebdomadaire des inscriptions au chômage. Insuffisant pour remettre en cause le scénario de reprise économique et la tendance haussière des Bourses. Les indices ont donc signé une nouvelle semaine de hausse, avec un gain de 1 % pour le S&P 500 et de 1,5 % pour le Stoxx Europe 50. Milan, Madrid et Bruxelles ont rebondi de respectivement 1,6 %, 2,4 % et 1,5 %.
Le Nasdaq a gagné 0,9 %, dépassant de peu le niveau de 2007. Les valeurs technologiques ont profité des bons résultats trimestriels de Dell (+10,4 %), le n°2 des PC.


•  De nombreuses sociétés du secteur alimentaire (+1,3 %) ont publié leurs résultats. Même si l'année 2010 se termine mieux que prévu, ces entreprises souffrent d'une situation difficile dans les pays développés et sont dès lors exposées à tout ralentissement dans les pays émergents. Vu la flambée des prix des matières premières, leur capacité à relever leurs prix de vente sera mise à l'épreuve. Notre préférence va à Kraft Foods (+0,8 %), que nous achetons, et à Coca-Cola (+1,5 %), Nestlé (+0,7 %) et Diageo (-0,5 %), que nous conservons.

Partagez cet article