Analyse
BCP : cède ses activités assurance non-vie il y a 4 ans - jeudi 5 juin 2014

Le portugais a annoncé la vente de sa participation dans la division non-vie portugaise du belge Ageas.

Nous relevons nos prévisions pour BCP, mais l'action reste chère.
VENDEZ.

 

BCP vend les 49 % qu'il détenait dans les entités assurance non-vie de sa joint-venture avec le groupe d'assurances Ageas. Concrètement, cela concerne les compagnies Ocidental Seguros et Médis. Une opération qui s'inscrit dans sa stratégie de recentrage sur ses activités de base, qui fera rentrer dans ses caisses 122,5 millions d'euros en cash, et qui représente une plus-value de 72 millions d'euros, soit 0,004 EUR par action. BCP annonce en outre que, comme espéré, il rembourse encore 400 millions d'euros, des aides reçues précédemment de l'Etat. La dette convertible encore due à l'Etat pour le prêt accordé dans le cadre du plan de recapitalisation en 2012 se chiffre ainsi maintenant à 2 milliards 400 millions d'euros. Une dette qui pèse lourd sur le résultat vu qu'elle est soumise à un taux d'intérêt élevés (8,75 %, passant à 9 % en juin). Par ailleurs, BCP procède à des réductions de salaire de son personnel, pour limiter la réduction des effectifs, tout en se soumettant au plan de restructuration convenu dans ce cadre avec les entités européennes.
Pour 2014, nous tablons à présent sur une perte moins lourde (0,002 EUR par action contre avant 0,006 auparavant). Pour 2015, nous misons sur un bénéfice de 0,012 EUR par action.

 

Cours au moment de l'analyse : 0,204 EUR

 

BCP est la plus grande banque de détail portugaise, également présente dans d’autres métiers bancaires, ainsi que dans d’autres régions.

 

Partagez cet article