Analyse
CMB : perte semestrielle limitée il y a 2 ans - jeudi 28 août 2014

Les tarifs de transport se redressent.

Nous nous restons néanmoins prudents. Le groupe aussi.
CONSERVEZ

 

Au deuxième trimestre, les pertes de la filiale Bocimar (transport maritime de vrac sec) ont été compensées par les autres activités (aviation), de sorte que le trimestre a clôturé en léger bénéfice. Pour l'ensemble du premier semestre, la perte se limite dès lors à 0,06 EUR par action.
Dans le transport maritime, les tarifs restent insuffisants pour assurer la rentabilité de l'activité, mais ils se redressent. Ces prochains trimestres, ils devraient être soutenus par la perspective d'un meilleur équilibre entre offre et demande pour les plus gros navires (80 % de la flotte de CMB). Mais la volatilité restera de mise.
Aussi, bien que nous estimions la valeur intrinsèque de CMB à plus de 23 EUR par action (compte tenu de la valeur de sa flotte), nous restons prudents. Le groupe le reste d'ailleurs tout autant : aucun dividende intérimaire ne sera distribué. Mais pour l'ensemble de l'exercice, nous tablons sur un dividende équivalent à celui de 2013 (0,18 EUR net).

 

Cours au moment de l'analyse : 18,22 EUR

 

CMB est un transporteur maritime belge vrac sec au travers de sa filiale Bocimar. Egalement actif dans le transport aérien (cargo, passagers, leasings) via ASL détenu à 51 %.

 

Partagez cet article