Analyse
Nos six actions américaines favorites il y a 2 ans - jeudi 28 août 2014

Toujours intéressantes avec un S&P500 à plus de 2 000 points ?

Oui. Même si les actions américaines ont bien monté ces derniers mois, ne vous en détournez pas. Elles gardent une belle marge d’appréciation.
A notre liste de favorites, nous ajoutons l’action du groupe ResMed.

 

Certes, le S&P 500 a dépassé les 2 000 points. Depuis début 2014, sa hausse est de 8,2 % (+12,9 % en euro). Mais les marchés tablent toujours sur la poursuite de l’embellie américaine et le maintien d’une politique accommodante par la Fed (qui pourrait relever les taux à court terme plus tôt que prévu, mais tout en soutenant encore la reprise). L’argent facile et la croissance bien ancrée soutiennent donc les Bourses américaines.
Mais, celles-ci ayant atteint des niveaux qui ne sont plus bon marché et sur lesquels des chocs imprévisibles peuvent avoir un brusque effet négatif, nous accordons notre préférence à six actions solides, capables de résister à moyen terme.
(Les variations de cours s’entendent depuis le 01/04/2014, pour l’investisseur en euro).

ResMed
C’est le nouveau titre de la sélection. ResMed est un groupe actif dans le traitement des troubles respiratoires du sommeil. Il est solide, grâce à sa capacité d’innovation et à sa présence sur des marchés prometteurs (vieillissement démographique, obésité). Il offre en outre une bonne rémunération à l’actionnaire.

Accenture (+8,5 %)
Le cours reste inférieur à 85 USD, exagérément sanctionné par le fait que le groupe a réduit fin juin la fourchette de prévisions de ses résultats annuels.

General Electric (+5,9 %)
Le résultat reste porté par le dynamisme des activités industrielles et le groupe envisage une judicieuse vente de son pôle électroménager, pour poursuivre son recentrage.

Intel (+42 %)
Le groupe a surpris en relevant ses prévisions pour 2014 (grâce à la bonne tenue des ventes de PC). Il active en outre un important plan de rachats d’actions et reste attractif, même si le cours est à son sommet depuis 2001.

Chevron (+14,5 %)
Le résultat trimestriel a permis au titre de grimper encore, malgré le retour du baril à ±100 USD. Et le groupe table encore sur une production en hausse.

AT&T (+5,4 %)
Le résultat trimestriel n’a réservé aucune surprise et souffre d’une pression sur les prix de vente aux USA.

 

Partagez cet article