Analyse
Ackermans & van Haren et CFE : chiffres trimestriels il y a un an - vendredi 20 mai 2016

Pénalisés par les ventes du dragueur DEME.

CONSERVEZ ces deux actions.

 

CFE  a vu son chiffre d’affaires trimestriel chuter de 25,4 %, largement sous les attentes. En cause : les ventes du dragueur DEME (détenu à 100 %). Mais il semble que ce soit accidentel. Pour l’ensemble de 2016, CFE table sur une légère baisse du chiffre d’affaires et (bonne nouvelle !) prévoit que ses activités hors dragage contribuent enfin au bénéfice.

Ackermans & van Haaren a souffert des chiffres publiés par CFE , qui compte pour ±1/3 de la valeur estimée de son portefeuille. Quant à ses participations bancaires, les actifs sous gestion n’y progressent plus. Ces deux piliers du groupe connaîtront probablement une année 2016 en retrait.

 

Cours au moment de l'analyse :
CFE : 81,87 EUR
Ackermans & van Haren : 114,85 EUR

 

CFE est un groupe belge de construction et de promotion immobilière actif dans le dragage via DEME, dont il tire la majeure partie de ses bénéfices. A l’issue des accords conclus avec Ackermans & van Haaren et Vinci, CFE déteint 100 % de DEME depuis le 2013. Et Ackermans & van Haaren est l’actionnaire de référence de CFE (il en détient 60,4 %).

Ackermans & van Haaren est un holding belge diversifié, concentré sur un nombre limité de participations : construction et dragage, services financiers, private equity, immobilier, énergie & matériaux; il joue un rôle d’actionnaire actif (stratégie, sélection du management…).


 

Partagez cet article