Analyse
L’Oréal réalise une acquisition onéreuse et inquiétante il y a un an - mercredi 18 janvier 2017
L’Oréal se porte acquéreur de trois marques américaines de “cosmétique active”. Mais il paie un prix élevé.

De quoi alimenter nos doutes sur ses perspectives de croissance. VENDEZ.

L’Oréal débourse 1,3 milliard de dollars pour 3 marques de soins pour la peau (cosmétique active), totalisant un chiffre d’affaires de 168 millions de dollars. C’est un prix assez élevé, inquiétant pour la rentabilité de l’opé-ration à moyen terme et pour l’avenir du groupe en général. Certes, d’une part, l’impact bénéficiaire sera marginal et le groupe jouit de finances assez saines. Et d’autre part, le 3e trimestre 2016 a été plutôt bon (chiffre d’affaires: +5,6% hors cessions et acquisitions, soit mieux que prévu). Mais l’acquisition semble révéler que le groupe doute des atouts de son actuel portefeuille de produits et de la répartition géographique de ses ventes. Et il est vrai que l’objectif affiché du groupe (croissance annuelle du chiffre d’affai¬res durablement supérieure à 5%) se heurte à des faiblesses, notamment dans les pays émergents. D’où la nécessité de se renforcer en Amérique du Nord, actuellement en croissance (+7,5% au 3e trimestre). De plus payer, un tel montant alors que le vendeur (le labo canadien Valeant) est en difficultés financières, montre bien que la concurrence est rude sur ce segment. Des acteurs comme Unilever ou Nestlé cherchent en effet à empiéter sur le territoire de L’Oréal…!

Cours au moment de l'analyse: 169,60 EUR

Avec une part du marché mondial de quelque 15%, L'Oréal est le leader des cosmétiques, tant pour le marché grand public que professionnel. Il vise un renforcement rapide dans les pays émergents.

Partagez cet article