L'Oréal

FR0000120321
Alertes
Ajouter au portefeuille
204,60 EUR 16/08/2018 17:35 Paris
1,20 EUR (0,59 %) Variation depuis la dernière clôture
171,10 213,60  52 semaines min max
18,19 % Rendement sur 1 an
1,87 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Le cours de L’Oréal oublie que le groupe n’est pas sans faille il y a 6 mois - mardi 13 février 2018
    La Bourse est trop généreuse.

    L’action n’est pas une aubaine.
    VENDEZ.

    En 2017, hors cessions et acquisitions, le chiffre d’affaires de l’Oréal a crû de 4,8%, et même de 5,5% au 4e trimestre, soit un peu plus que prévu. Le bénéfice par action a grimpé de 15,3% à 6,40 EUR, grâce au bon contrôle des coûts et à une baisse des impôts. Ce sont surtout les produits de luxe qui ont tiré cette performance, principalement dans la zone Asie-Pacifique. Mais tout n’est pas rose pour autant. Au sein du groupe, il y a des disparités. Dans certaines régions, la progression du chiffre d’affaires est trop faible (Europe Occidentale : +2,6%, Amérique du Nord : +1,7%); c’est aussi le cas dans les produits professionnels (+0,2%) et grand public (+2,2%). Et même dans les produits de luxe, la croissance de L’Oréal ne surpasse pas celle de certains concurrents (Estée Lauder, Coty…). Le groupe se montre toutefois confiant en l’avenir, relève son dividende de 7,6% à 3,55 EUR brut et se dit prêt à racheter la part de son capital détenue par Nestlé (23,1%), si ce dernier voulait la vendre (ce qu’il a jusqu’ici a démenti). Nous pensons cependant qu’au cours actuel, L’Oréal paierait un peu trop cher une telle opération. Quoi qu’il en soit, nous misons sur un bénéfice par action de 7 EUR en 2018 et de 7,50 EUR en 2019 et considérons que l’action n‘est pas une aubaine.

    Cours au moment de l'analyse : 176,40 EUR

    Avec une part du marché mondial de quelque 15%, L'Oréal est le leader des cosmétiques, tant pour le marché grand public que professionnel. Il vise un renforcement rapide dans les pays émergents.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Le capital de L’Oréal reste intact il y a 10 mois - vendredi 29 septembre 2017
    Si le décès de Liliane Bettencourt a relancé les spéculations sur l’actionnariat du groupe et l’avenir de la part de Nestlé, cela n’a pas duré.

    L’action reste chère.
    VENDEZ.

    La famille Bettencourt détenant 33% de L’Oréal, le décès de Liliane a ravivé la question : que va faire Nestlé, qui détient 23,1% de L’Oréal ? Si l’acquisition de L’Oréal par Nestlé semblait peu crédible, un rachat par L’Oréal de la part détenue par Nestlé était a priori envisageable. Car L’Oréal est financièrement à l’aise. Et le rachat des actions détenues par Nestlé (puis leur annulation, réduisant le nombre de titres en circulation) aurait pu stimuler son bénéfice par action. Mais Nestlé a rapidement démenti vouloir sortir du capital de L’Oréal. Et au final, ce n’est guère étonnant. En effet, récemment, Nestlé n’avait pas donné suite à une proposition dans ce sens, formulée par son actionnaire activiste Third Point. Et en définitive, il est vrai que les deux groupes ont plutôt intérêt à maintenir le statu quo. Car la participation de Nestlé dans L’Oréal lui assure ±10% de son bénéfice et lui permettrait, le cas échéant, de conclure avec L’Oréal certains accords ciblés (comme en 2014, en dermatologie). Quant à L’Oréal, au cours actuel de son action, le rachat de la part de Nestlé lui aurait coûté cher. De plus, en relevant sa participation, la famille Bettencourt aurait pu être forcée de lancer une offre sur le groupe, ce qui n’est pas nécessairement son intention.

    Cours au moment de l'analyse : 177,90 EUR

    Avec une part du marché mondial de quelque 15%, L'Oréal est le leader des cosmétiques, tant pour le marché grand public que professionnel. Il vise un renforcement rapide dans les pays émergents.

    Partagez cet article

  • Analyse
    L'Oréal après le décès de Liliane Bettencourt il y a 11 mois - lundi 25 septembre 2017
    Les spéculations reprennent.

    L'action est toujours chère à nos yeux.
    Ne spéculez pas et vendez.

     

    Suite au décès de la première actionnaire Liliane Bettencourt, la spéculation repart sur l’évolution du capital, de l'Oréal dont Nestlé détient une part significative. De notre côté, nous prévoyons plutôt un statu quo.
    Ne spéculez pas.

     

    Cours au moment de l'analyse : 180,95 EUR


    Avec une part du marché mondial de quelque 15 %, L'Oréal est le leader des cosmétiques, tant pour le marché grand public que professionnel. Il vise un renforcement rapide dans les pays émergents.

    Partagez cet article

  • Analyse
    L’Oréal est sur le point de vendre sa division The Body Shop il y a un an - vendredi 16 juin 2017
    Ce n’est pas une surprise.

    Au cours actuel, nous restons prudents et donc à l’écart de l’action l’Oréal.
    VENDEZ.

    Le prix obtenu de The Body Shop est correct (1 milliard d’euros), proche du prix d’acquisition en 2006. Cette activité n’avait pas tenu ses promesses initiales du fait d’une forte concurrence. L’impact financier de l’opération sera minime : en 2016, l’activité avait représenté moins d’1% du résultat opérationnel du groupe.
    Mais cela souligne une fois de plus que les acquisitions, parfois chèrement payées (et à nouveau en vogue chez L’Oréal) ne sont pas automatiquement couronnées de succès.

    Cours au moment de l’analyse :188,30 EUR

    Avec une part du marché mondial de quelque 15%, L'Oréal est le leader des cosmétiques, tant pour le marché grand public que professionnel. Il vise un renforcement rapide dans les pays émergents.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Trimestre atypique pour l’Oréal il y a un an - jeudi 20 avril 2017
    Les espoirs qu’il renferme suffisent-ils pour justifier le cours actuel ?

    Depuis 2011, le géant des cosmétiques n’a atteint qu’une seule fois (en 2012) son objectif de croissance du chiffre d’affaires de plus de 5% par an. Certes, au 1er trimestre, les produits de luxe ont été en forme. Mais cet espoir ne suffit pas pour justifier le cours.
    VENDEZ.

    Le luxe en forme

    Au 1er trimestre 2017, le chiffre d’affaires de L’Oréal a crû de 4,2% (hors cessions, acquisitions et effets de change). C’est un peu mieux que prévu. Mais il recèle une forte disparité entre divisions. La division luxe, dans la lignée de son secteur, parade (+12,2%). Mais l’évolution est bien moins enthousiasmante dans les produits grand public (+1,4%) et les produits professionnels (pour salons de coiffure; -1,8%). De quoi confirmer notre scepticisme sur cette action et garder inchangées nos prévisions (déjà prudentes) de bénéfice par action (nous misons sur 6,52 EUR pour 2017 et sur 7 EUR pour 2018).
    Certes, l’Amérique du Nord et les pays émergents (notamment l’Asie) donnent des signaux rassurants. Et on peut se réjouir de la diversité des activités du groupe qui permet, dans des moments comme celui-ci, de compenser des faiblesses par des points forts. Encore faut-il être certain que les faiblesses ne soient que momentanées…

    Le grand public à la traîne

    L’activité produits grand public, qui assure près de 50% du chiffre d’affaires, est régulièrement à la peine. Cela pèse sur la croissance globale et empêche d’atteindre l’objectif de croissance durable de plus de 5% par an (sur ces 5 dernières années, le groupe n’y est parvenu qu’une fois, en 2012).
    Pour le reste de l’année, le groupe prévoit une croissance plus forte qu’au premier trimestre et moins de différences entre les divisions. Mais ce ne serait pas la première fois qu’il ne tient pas ce genre de promesse.

    Acquisition ?

    Après quelques récentes acquisitions de faible ampleur, le groupe pourrait penser, pour booster sa croissance, à un achat de plus grande envergure. Pour le financer, il pourrait être aidé par le produit de la vente probable de son activité Body Shop, trop peu rentable. Mais il risquerait alors de payer sa cible trop cher, ce qui est peu réjouissant pour l’actionnaire.

    Cours au moment de l’analyse : 181,40 EUR

    Avec une part du marché mondial de quelque 15%, L'Oréal est le leader des cosmétiques, tant pour le marché grand public que professionnel. Il vise un renforcement rapide dans les pays émergents.

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 213,60 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 171,10 EUR
Code ISIN FR0000120321
Bourse Paris
Euronext non
Bêta 0,71
Volatilité 16,63 %
Nombre d'actions existantes 559.009.000
Capitalisation boursière (en milliards) 113,70 EUR
Secteur Biens de consommation
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 106.034 EUR
Score corporate governance 5

Chiffres-clés par action (EUR)

2018 (e) 2017 2016 2015
Dividende 3,80 3,55 3,30 3,10
Bénéfice courant 7,00 6,40 5,55 5,92
Bénéfice net 7,00 6,40 5,55 5,92
Cash flow courant 9,30 8,58 8,10 7,59
Cash flow net 9,30 8,58 8,10 7,59
EBIT 8,40 7,44 7,15 7,53
EBITDA 10,70 9,62 9,69 9,20
Valeur comptable 43,90 40,79 40,45 39,07
Valeur comptable tangible 28,10 24,94 24,75 24,51

Performance (en euros)

L'Oréal Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 0,44 % -3,23 % 8,99 %
Rendement sur 6 mois 18,60 % 0,85 % 13,83 %
Rendement sur 1 an 18,19 % 0,85 % 18,46 %
Rendement sur 5 ans 11,58 % 4,46 % 14,72 %

Ratios financiers de la société

2017 2016 2015 2014
Pay out 55,43 % 59,51 % 52,65 % 30,47 %
Current ratio 1,20 1,09 1,13 0,95
Return on equity 15,69 % 13,71 % 15,07 % 14,81 %
Total return on equity 15,69 % 13,71 % 15,07 % 26,27 %
Marge brute 71,72 % 71,58 % 71,19 % 71,15 %
Marge nette 13,78 % 12,03 % 13,06 % 21,79 %
Marge EBIT 15,99 % 15,47 % 16,61 % 15,90 %
Marge EBITDA 20,67 % 20,98 % 20,30 % 19,70 %
Taux d'imposition 20,09 % 28,09 % 27,05 % 18,46 %
Gearing -8,20 -2,12 -2,82 3,59
Fonds propres/total du bilan 64,61 % 63,59 % 64,91 % 58,30 %

Données boursières par action

2018 (e) 2017
Rendement de dividende 1,87 % 1,75 %
Cours/bénéfice courant 29,06 31,76
Cours/cash flow courant 21,87 23,70
Cours/valeur comptable 4,63 4,99
Cours/valeur comptable tangible 7,24 8,16
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 5,51 % -

(e) : estimation

×
Dites-nous ce que vous pensez
loreal
Recommanderiez-vous l'utilisation de cette page à votre famille et vos amis? Donnez un score compris entre 1 (certainement pas) et 10 (certainement) *
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Votre commentaire (optionnel)
Envoyer et Fermer