Analyse
EDP : quid de la rumeur de fusion avec Gas Natural ? il y a 11 mois - mardi 19 septembre 2017
Celle-ci nous semble cependant peu probable.

Le bénéfice semestriel a baissé de 5% mais c’est un résultat satisfaisant. Le titre reste bon marché.
ACHETEZ.

Le bénéfice par action du 1er semestre est de 0,12 EUR, en recul de 5% par rapport à un an plus tôt, mais conforme à nos prévisions. En dépit de la sécheresse qui a freiné la production des centrales hydrauliques, EDP a profité de la hausse de sa capacité installée (+7%) et de l'appréciation du real brésilien et du dollar face à l'euro. La baisse du bénéfice opérationnel avant amortissements se limite dès lors à 5%. Le résultat financier a gagné 12%, grâce à la réduction du coût de la dette. Un coût qui devrait diminuer encore, vu que le rating de la société a été relevé et que la dette va diminuer, grâce au produit de la vente de Naturgas et au fait qu’EDP a dû dépenser moins que prévu pour son OPA sur EDP Renováveis (qui a eu peu de succès). En Bourse, le cours a d'abord profité d’une spéculation sur une rumeur de fusion avec l’espagnol Gas Natural puis a subi une correction. Les deux sociétés ont démenti, il semble que l'approbation des autorités nationales serait difficile à obtenir et qu'un gros actionnaire n'y soit pas favorable. Étant donné qu’une partie de la plus-value sur la vente de Naturgas (200 millions d’euros sur 700) sera répartie sur 5 exercices, nous réduisons notre prévision de bénéfice par action 2017 à 0,34 EUR (contre 0,38 auparavant). Pour 2018, nous prévoyons 0,24 EUR.

Cours au moment de l'analyse : 3,29 EUR

EDP assure la production, la transmission et la distribution d’électricité au Portugal, mais aussi en Espagne et au Brésil ; il est aussi actif dans le gaz en Espagne et au Portugal.

Partagez cet article