Bekaert BE0974258874

Alertes
Ajouter au portefeuille
43,57 EUR 23/06/2017 13:44 Bruxelles
-0,30 EUR (-0,67 %) Variation depuis la dernière clôture
36,34 48,84  52 semaines min max
12,20 % Rendement sur 1 an
1,87 % Rendement de dividende
Tous les détails

Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Bekaert reste prudent malgré sa performance du premier trimestre il y a un mois - jeudi 11 mai 2017
    Le belge prévoit toujours un bénéfice opérationnel stable sur l’ensemble de l’année.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Bekaert se fixe de nouveaux objectifs de rentabilité il y a 3 mois - jeudi 2 mars 2017
    D’ici 5 ans, il vise à présent une marge opérationnelle de 10%.

    Si Bekaert avait refroidi les espoirs des investisseurs pour le 2nd semestre 2016, au final, il dépasse les attentes. Sa marge opérationnelle 2016 dépasse ses prévisions. 
    CONSERVEZ.

    Le chiffre d’affaires du 4e trim. 2016 (hors cessions, acquisitions, effets de changes) a pris 3%, soutenu par l’Asie (mieux que prévu). Sur l’ensemble de 2016, il gagne 1%. La marge opérationnelle 2016 (hors éléments non récurrents) est de 8,2% (contre 6,3% en 2015), grâce à toutes les régions. Si le bénéfice (1,87 EUR par action) ne gagne que 2,75% c’est suite à des éléments comptables non récurrents. Bekaert cueille donc le fruit de ses efforts (focus sur produits à haute valeur ajoutée, améliorations opérationnelles...). Et il garde de la marge, surtout en Amérique du Nord. En 2017, le bénéfice opérationnel pourrait stagner. Car s’il sera soutenu au début par le secteur auto et la demande de fil à scier (photovoltaïque en Chine), il peut souffrir ensuite du recul des subsides chinois au photovoltaïque; il sera aussi pénalisé par l’intégration de Bridon (produits à faibles marges) et de la concurrence asiatique en Amérique latine. Mais d’ici 5 ans, le groupe vise une marge opérationnelle de 10% (hors amortissements) ! Sur cette base et en misant sur une hausse des ventes moyenne de 3% l’an, le bénéfice 2021 pourrait dépasser 4,5 EUR par action. Pour 2017, prudents, nous maintenons notre prévision à 2,8 EUR mais pour 2018, nous la relevons à 3,4 EUR.

    Cours au moment de l'analyse : 45,60 EUR

    Bekaert est un groupe industriel belge spécialisé dans la transformation de métaux (produits tréfilés, filtres, matériaux composites…) et dans les techniques de recouvrement par fibres métalliques. Il Réalise 60% de ses ventes dans les pays émergents. Ses débouchés principaux se situent dans l’automobile (40% des ventes), la construction (25%) et l’énergie (10%).

    Partagez cet article

  • Analyse
    Bekaert : le cours risque de végéter il y a 7 mois - vendredi 25 novembre 2016
    Depuis juin, comme nous l’avions prévu, le cours stagne. Le bon résultat semestriel ne l’a pas fait rebondir et les commentaires du groupe en fin de 3e trimestre ont douché l’enthousiasme des investisseurs, attirés par le rebond du secteur de l’acier. La hausse de la rentabilité risque bien de faire une pause.Et au vu de sa valorisation, le cours aussi. 

    CONSERVEZ pour le long terme. 

    Panne de croissance

    Le 1ersemestre avait été tiré par la croissance en Europe et les (rentables) fils à scier (pour le photovoltaïque). Mais au 3etrimestre, le chiffre d’affaires a stagné (hors acquisitions et effets de changes). En cause, le recul persistant de la demande du secteur énergétique, mais aussi le ralentissement confirmé en Europe et la chute (qu’on espère temporaire) de la demande chinoise de fil à scier (moins d’incitants fiscaux pour le photovoltaïque).

    Ces prochains mois souffriront de la faiblesse des commandes en Europe et du renforcement des devises de d’Amérique latine. Mais cela devrait être compensé par les meilleures perspectives qu’offrent les USA (travaux d’infrastructure annoncés par Trump), et la bonne tenue, à l’échelle mondiale, des marchés auto (41 % des ventes) et de la construction (24 %).

    Objectif relevé pour 2016

    Malgré tout, pour l’ensemble 2016, le groupe a relevé sa fourchette de prévisions de marge opérationnelle (hors éléments récurrents), à «7,5 à 8 %», contre «7 à 8 %» auparavant. Il tire parti de ses économies et de l’optimisation de son portefeuille de produits (qui compensent la faiblesse de sa croissance interne). Mais, après la belle marge du 1er semestre (8,6 %) et l’espoir de voir le groupe relever ses objectifs à long terme, 7,5 % est le minimum qu’on pouvait ’attendre. Nous tablons quant à nous sur 7,7 % (soit une marge en baisse au 2nd semestre, à 6,8 %, plombée par Bridon, consolidé depuis le 3e trimestre), Cela devrait permettre au bénéfice de dépasser 2 EUR par action.

    Hausse de rentabilité en 2017 ?

    Pour 2017, vu la faible visibilité (e.a en Europe), nous ne sommes pas convaincus d’une nouvelle hausse de rentabilité. Certes, si les charges financières baissent (au 1er semestre 2016, elles ont été plombées par des éléments comptables), une belle croissance du bénéfice sera possible (à ±2,80 EUR par action). Mais, avec une valeur comptable estimée à 25,25 EUR et un rendement sur dividende attendu de 1,8 % net, l’action est sans conteste correctement évaluée.

    Cours au moment de l’analyse : 39,68 EUR

    Bekaert est un groupe industriel belge spécialisé dans la transformation de métaux (produits tréfilés, filtres, matériaux composites,…) et les techniques de recouvrement par fibres métalliques. Il réalise 60 % de ses ventes sur les marchés émergents. Ses principaux débouchés sont l’industrie automobile (40 % des ventes), la construction (25 %) et l’énergie (10 %).

    Partagez cet article

  • Analyse
    Bekaert sème le doute il y a 7 mois - lundi 21 novembre 2016
    Les ventes n'ont pas augmenté.

    Action correctement évaluée.
    CONSERVEZ.


    Bekaert publie pour le 3e trimestre un chiffre d’affaires inférieur aux attentes (en hausse de 4,6 % et en recul de 0,2 % hors acquisitions et effets de change). Pour la fin de l’année, le groupe est plus optimiste. La demande des secteurs auto et construction devrait rester solide et le marché lié aux panneaux solaires devrait un peu rebondir. De plus, au vu du succès des restructurations, Bekaert a relevé sa fourchette d’objectif de marge opérationnelle 2016 (de 7-8 % à 7,5-8 %). C’est bien. Mais l’absence de croissance des ventes sur les neuf premiers mois de l’année sème le doute.

    Cours au moment de l'analyse : 35,34 EUR

     

    Bekaert est un groupe industriel belge spécialisé dans la transformation de métaux (produits tréfilés, filtres, matériaux composites,…) et les techniques de recouvrement par fibres métalliques. Il réalise 60 % de ses ventes sur les marchés émergents. Ses principaux débouchés sont l’industrie automobile (40 % des ventes), la construction (25 %) et l’énergie (10 %).

    Partagez cet article

  • Analyse
    Marge semestrielle de Bekaert il y a 11 mois - lundi 1 août 2016

    Le groupe relève ses prévisions.

    L’action est toujours correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

     

    Bekaert affiche une forte hausse de sa marge semestrielle, surtout en Asie et Amérique latine (chiffre d’affaires : -4 %; bénéfice opérationnel : +40 %) et relève ses prévisions 2016.

     

    Cours au moment de l’analyse : 40,99 EUR

     

    Bekaert est un groupe industriel belge spécialisé dans la transformation de métaux (produits tréfilés, filtres, matériaux composites,…) et les techniques de recouvrement par fibres métalliques. Il réalise 60 % de ses ventes sur les marchés émergents. Ses principaux débouchés sont l’industrie automobile (40 % des ventes), la construction (25 %) et l’énergie (10 %).

     

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 48,84 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 36,34 EUR
Code ISIN BE0974258874
Bourse Bruxelles
Euronext oui
Bêta 1,33
Volatilité 30,38 %
Nombre d'actions existantes 60.347.525
Capitalisation boursière (en milliards) 2,65 EUR
Secteur Industries et services divers
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 3.597 EUR
Score corporate governance 5

Chiffres-clés par action (EUR)

2017 (e) 2016 (e) 2015 2014
Dividende 0,82 0,77 0,66 0,64
Bénéfice courant 2,80 1,87 1,82 1,50
Bénéfice net 2,80 1,87 1,82 1,50
Cash flow courant 7,05 5,81 5,63 4,24
Cash flow net 7,05 5,81 5,63 4,24
EBIT 5,14 4,62 3,94 2,95
EBITDA 9,39 8,56 7,91 5,71
Valeur comptable 24,84 23,21 23,88 23,63
Valeur comptable tangible 22,32 20,69 23,24 23,30

Performance (en euros)

Bekaert Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois -3,14 % 3,88 % 0,36 %
Rendement sur 6 mois 15,24 % 7,98 % 0,91 %
Rendement sur 1 an 12,20 % 13,83 % 18,04 %
Rendement sur 5 ans 21,25 % 9,52 % 15,43 %

Ratios financiers de la société

2016 (e) 2015 2014 2011
Pay out - 49,50 % 54,44 % 35,85 %
Current ratio - 1,52 1,78 1,79
Return on equity - 7,64 % 6,61 % 11,86 %
Total return on equity - 7,64 % 6,61 % 11,86 %
Marge brute - 16,30 % 15,10 % 19,50 %
Marge nette - 2,88 % 2,72 % 6,20 %
Marge EBIT - 6,00 % 5,33 % 8,04 %
Marge EBITDA - 12,03 % 10,30 % 14,39 %
Taux d'imposition - 25,57 % 32,61 % 24,75 %
Gearing - 60,40 58,80 91,68
Fonds propres/total du bilan - 37,76 % 38,37 % 40,71 %

Données boursières par action

2017 (e) 2016 (e)
Rendement de dividende 1,87 % 1,76 %
Cours/bénéfice courant 15,66 23,45
Cours/cash flow courant 6,22 7,55
Cours/valeur comptable 1,77 1,89
Cours/valeur comptable tangible 1,97 2,12
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 6,36 % -

(e) : estimation

Recommanderiez-vous l'utilisation de cette page à votre famille et vos amis? Donnez un score compris entre 1 (certainement pas) et 10 (certainement) *
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Votre commentaire (optionnel)
Envoyer et Fermer