Umicore

BE0974320526
39,75 EUR 19/11/2019 17:35 Bruxelles
-0,12 EUR (-0,30 %) Variation depuis la dernière clôture
25,34 43,65  52 semaines min max
-2,17 % Rendement sur 1 an
1,43 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Umicore a décroché un gros contrat pour fournir des cathodes au producteur de batteries LG Chem il y a un mois - jeudi 26 septembre 2019
    Cela devrait rassurer les investisseurs.
     
     
     
     

    Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Umicore rassure, bien que toujours dans le brouillard il y a 3 mois - mercredi 14 août 2019
    L’électrification du parc automobile, soutenue par le politique un peu partout dans le monde, parait inéluctable.

    Umicore affiche un résultat semestriel un peu supérieur aux attentes et confirme ses objectifs 2019. Le cours ne devrait plus baisser. Les perspectives bénéficiaires à moyen terme restent intactes. Mais les Bourses restant inquiètes de la dégradation du marché auto (accélérée au 1er semestre), le cours reste au plus bas. 
    Si vous êtes patients, profitez-en : ACHETEZ ! 

    Semestre plus solide que prévu

    Au 1er semestre, le chiffre d’affaires a perdu 3%. Mais la marge opérationnelle a peu baissé (de 15,2% un an plus tôt à 14,3%). Et le bénéfice par action reste satisfaisant (-8,8% à 0,62 EUR). La quasi-totalité du recul est due aux faibles ventes de cathodes pour l’électronique portable et le stockage d’énergie (-16%). Car les catalyseurs n’ont pas vraiment souffert de la faible production mondiale du secteur auto (-6,7% sur le semestre). Le gain de parts de marché dans le segment moteurs à essence et la pénétration accrue des filtres à particules ont compensé. Et cela devrait durer. 

    Objectifs 2019 maintenus

    Le bénéfice opérationnel 2019 devrait jouir d’une meilleure contribution du recyclage (hausse de production de l’usine d’Hoboken) et des pots catalytiques (gains de parts de marché, nouvelles lignes de production…). Mais sans compenser la moindre contribution des cathodes, qui sera encore plus faible au second semestre. Certes, les volumes de cathodes vendus grimperont (malgré la baisse des subventions chinoises à l’achat de véhicules électriques, vraiment ressentie depuis fin juin). Mais le résultat souffrira des amortissements et du coût de lancement des nouvelles lignes de production. 

    Les prévisions

    Umicore estime toujours que l’évolution du bénéfice opérationnel récurrent 2019 oscillera entre -7,6 et +2,1%. Le second semestre sera donc similaire au premier. Nous tablons toujours sur un bénéfice 2019 de 1,30 EUR par action. Pour 2020, nous tablons sur la relance de la croissance bénéficiaire (+18% selon nos estimations), grâce à une série de nouveaux contrats. L’action est bon marché et la solidité du bilan permet de poursuivre les investissements et la politique de dividende (le 27/8 : dividende intérimaire de 0,26 EUR net, en hausse de 7,1%).

    Cours au moment de l’analyse : 27,63 EUR

    Umicore est un groupe chimique belge actif sur trois marchés : le contrôle des émissions polluantes avec ses pots catalytiques, le recyclage des métaux précieux et l’électrification du secteur automobile avec ses cathodes pour batteries rechargeables.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Umicore : double profit warning il y a 7 mois - mardi 23 avril 2019
    Le groupe chimique belge table au mieux sur un bénéfice opérationnel 2019 stable et tempère ses prévisions pour 2020. 

    De quoi faire replonger le cours au niveau atteint lors de la publication des résultats 2018. Les perspectives bénéficiaires à moyen terme restent intactes, mais la détérioration temporaire du marché des batteries pour véhicules électriques pèse sur l’avenir immédiat. La nouvelle correction représente une nouvelle opportunité pour l’investisseur patient.
    ACHETEZ.

    Batteries en cause

    Après s’être refusé à formuler des prévisions en février dernier, le groupe chimique belge table désormais sur un bénéfice opérationnel 2019 (hors éléments exceptionnels) compris entre 475 à 525 millions EUR. Soit une évolution comprise entre + 2,1 et -7,6%. Au milieu de la fourchette, le chiffre se situe ±10% en dessous des attentes du marché et devrait se traduire par un bénéfice par action de 1,3 EUR alors que nous tablions sur 1,6 EUR.

    En 2019, les catalyseurs (nouveaux contrats) et le recyclage (optimisation de l’usine d’Hoboken, hausse des prix de plusieurs métaux recyclés) devraient augmenter leur contribution au bénéfice opérationnel. Par contre, le bénéfice opérationnel de la division batteries sera en net recul ! Or, les cathodes qu’Umicore vend aux assembleurs de batteries sont LE moteur de sa croissance bénéficiaire (93% de la hausse du bénéfice opérationnel récurrent en 2018). En cause, le recul de la demande de cathodes en Chine et en Corée (plus de 50% des véhicules électriques vendus dans le monde en 2018) suite à la division par trois des subventions publiques chinoises depuis avril (en principe supprimées après 2020), des retards de lancement chez un client chinois, des incidents techniques en Corée, … Par ailleurs, la baisse des prix du cobalt, due à une production artisanale non éthique (travail des enfants) en hausse, pèse également sur les marges.

    Perspectives intactes

    Dans la foulée, Umicore a aussi tempéré ses prévisions 2020. La croissance bénéficiaire sera certes solide, mais les 675 à 725 millions EUR de bénéfice opérationnel semblent hors de portée. Cela étant dit, les éléments incriminés par Umicore relèvent essentiellement du timing. Avec des voitures électriques dont le coût de détention (acquisition, carburant, entretien) devrait passer sous celui des moteurs thermiques d’ici 5 ou 6 ans (baisse du coût des batteries), la montée en puissance de la production de cathodes du groupe est certes retardée (12 à 18 mois), mais pas remise en cause. Nous reportons donc simplement nos espoirs de bénéfice par action au-delà de 2 EUR à 2021-22, contre 2020 précédemment.

    Cours au moment de l'analyse : 35,92 EUR

    Umicore est un groupe chimique belge actif sur trois marchés : le contrôle des émissions polluantes avec ses pots catalytiques, le recyclage des métaux précieux et l’électrification du secteur automobile avec ses cathodes pour batteries rechargeables.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Umicore est dans le brouillard à court terme il y a 9 mois - vendredi 8 février 2019
    L’exposition du groupe au secteur auto bouche la visibilité sur son avenir immédiat.

    Le résultat 2018 est conforme aux attentes (tempérées fin novembre). Et l’espoir de voir croître le bénéfice de manière soutenue ces 5 à 10 prochaines années reste intact. Mais pour l’heure, l’exposition du groupe au secteur auto plonge son avenir immédiat dans le brouillard. Pour l’investisseur patient, c’est une occasion à saisir.
    ACHETEZ.

    Résultat conforme aux attentes

    En 2018, le chiffre d’affaires a gagné 17%, le bénéfice opérationnel (EBIT), qui avait pris 28% au 1er semestre, a poursuivi au 2nd (+22%) et gagne 25% sur l’année. Le bénéfice par action est de 1,33 EUR (+37%). Le groupe atteint avec 2 ans d’avance l’objectif formulé en 2015 pour 2020 (doubler l’EBIT de 2014 à 2020).

    Les ventes de cathodes (pour batteries de véhicules électriques) ont encore été déterminantes. La hausse de la contribution de l’activité batteries à l’EBIT récurent reste soutenue (+98% au 1e semestre, +72% au 2nd). Sur 2018, l’activité a assuré 93% de la hausse de l’EBIT récurent (contre 79% en 2017).

    Essor du véhicule électrique

    Les voitures électriques ne pèsent encore que 2,1% des ventes mondiales de voitures. Mais le rythme de leurs ventes n’a pas ralenti au 2nd semestre. En 2018, 2 millions de véhicules ont été écoulés (+72%). Pour 2019, une croissance de 50 à 75% est attendue.

    La division batteries d’Umicore (46% de l’EBIT récurrent) verra son bénéfice dopé, grâce aux investissements d’Umicore dans ses capacités de production (fois 5 entre 2017 et 2021, nouvelle ligne de production chinoise prévue au 2nd semestre) et à la multiplication des lancements de modèles électriques des constructeurs. Elle restera LE moteur de la croissance bénéficiaire ces prochaines années.

    Prudence dans l’immédiat

    Les constructeurs auto souffrent en Chine (guerre commerciale) et en Europe (normes WLTP, déclin du diesel). Comme tous ses fournisseurs, Umicore subit dès lors leur déstockage (les constructeurs gèrent prudemment leur trésorerie). La contribution des catalyseurs à l’EBIT récurrent (30%) a reculé au 2nd semestre (-3.2%); celle des activités recyclage (28%) se stabilise à peine. Umicore ne se risque pas encore à des prévisions 2019, mais confirme son objectif 2020 : EBIT récurrent de 675 à 725 millions (31 à 41% de plus qu’en 2018). Cela devrait permettre un bénéfice par action de ±2 EUR. Pour 2019, nous tablons déjà sur 1,59 EUR par action.

    Cours au moment de l’analyse : 36,78 EUR

    Umicore est un groupe chimique belge actif sur trois marchés : le contrôle des émissions polluantes avec ses pots catalytiques, le recyclage des métaux précieux et l’électrification du secteur automobile avec ses cathodes pour batteries rechargeables.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Umicore pense n’atteindre que le bas de sa fourchette d’objectifs de bénéfice opérationnel avant amortissements en 2018 il y a un an - mercredi 28 novembre 2018
    Le chimiste souffre du ralentissement du secteur auto.

    Mais, comme pour Melexis, la correction du cours est plutôt une opportunité pour le long terme.
    ACHETEZ.

    Pour 2018, Umicore pense n’atteindre que le bas de sa fourchette d’objectifs de bénéfice opérationnel avant amortissements (+24 à 34%). Nous tablions quant à nous sur +29%. Si Umicore se place ainsi dans le bas de sa fourchette, c’est à cause d’effets de change, du prix élevé de l’énergie (dû aux problèmes du nucléaire belge), et surtout à cause du ralentissement du secteur auto. En Europe, l’introduction des normes WLTP (en septembre) a nui aux ventes (modèles supprimés, homologations retardées…). Et le marché chinois (1er marché auto mondial) pourrait subir son 1er recul en 30 ans (consommateur frileux, guerre commerciale...). Nous réduisons notre prévision de bénéfice par action pour 2018 (à 1,36 EUR contre 1,44 auparavant), mais pas pour le plus long terme. Car les batteries assurent déjà ±40% des ventes et du bénéfice d’Umicore et plus de 80% de sa croissance bénéficiaire estimée pour 2018. Or, sur base d’hypothèses prudentes (d’ici 2025 : part de marché de 12% pour les full électriques et plugin hybrides), ce marché devrait avoir été multiplié par 10 entre 2015 et 2025. La croissance bénéficiaire des prochaines années s’annonce donc soutenue. Nous misons ainsi toujours pour 2020 sur un bénéfice par action proche de 2 EUR.

    Cours au moment de l'analyse : 36,34 EUR

    Umicore est un groupe chimique belge actif sur trois marchés : le contrôle de émissions polluantes avec ses pots catalytiques, le recyclage des métaux précieux et l’électrification du secteur automobile avec ses cathodes pour batteries rechargeables.

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 43,65 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 25,34 EUR
Code ISIN BE0974320526
Bourse Bruxelles
Euronext oui
Bêta 0,70
Volatilité 24,92 %
Nombre d'actions existantes 246.400.000
Capitalisation boursière (en milliards) 9,82 EUR
Secteur Chimie
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 33.361 EUR
Score corporate governance 5
Pays Belgique

Chiffres-clé par action (EUR)

2019 (e) 2018 2017 2016
Dividende 0,57 0,53 0,49 0,46
Bénéfice courant 1,30 1,33 0,97 0,60
Bénéfice net 1,30 1,33 0,97 0,60
Cash flow courant 2,38 2,29 1,83 1,42
Cash flow net 2,38 2,29 1,83 1,42
EBIT 2,02 2,07 1,57 1,14
EBITDA 3,09 3,02 2,43 2,03
Valeur comptable 10,33 9,84 8,05 7,72
Valeur comptable tangible 9,71 9,22 7,43 7,11

Performance (en euros)

Umicore Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 51,61 % 9,84 % 8,31 %
Rendement sur 6 mois 38,81 % 6,42 % 9,95 %
Rendement sur 1 an -2,17 % 13,50 % 17,33 %
Rendement annuel moyen sur 5 ans 21,33 % 3,65 % 11,47 %

Ratios financiers de la société

2018 2017 2016 2015
Pay out - - 108,66 % 76,76 %
Current ratio - - 1,37 1,38
Return on equity - - 7,75 % 10,56 %
Total return on equity - - 7,75 % 10,56 %
Marge brute - - - -
Marge nette - - 1,35 % 1,82 %
Marge EBIT - - 2,37 % 2,29 %
Marge EBITDA - - 4,20 % 4,53 %
Taux d'imposition - - 28,53 % 21,23 %
Gearing - - 19,52 20,28
Fonds propres/total du bilan - - 42,10 % 41,07 %

Données boursières par action

2019 (e) 2018
Rendement de dividende 1,43 % 1,32 %
Cours/bénéfice courant 30,67 29,98
Cours/cash flow courant 16,75 17,41
Cours/valeur comptable 3,86 4,05
Cours/valeur comptable tangible 4,11 4,32
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 6,91 % -

(E) : estimation

;