Walt Disney US2546871060

Alertes
Ajouter au portefeuille
115,60 USD 28/04/2017 22:03 New York
-0,24 USD (-0,21 %) Variation depuis la dernière clôture
90,83 115,84  52 semaines min max
16,20 % Rendement sur 1 an
1,37 % Rendement de dividende
Tous les détails

Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse

    Walt Disney : l’exercice en cours est une période de transition

    il y a 4 mois - jeudi 15 décembre 2016
    L’exercice clos le 30/09 a signé le sixième record d’affilée en matière de ventes et de bénéfices. Cependant la machine ralentit.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse

    Walt Disney va-t-il, oui ou non, reprendre Twitter ?

    il y a 6 mois - lundi 10 octobre 2016

    Les rumeurs de reprise de Twitter, et les démentis, se sont multipliés ces derniers temps.

    Parmi les noms cités, Disney…
    Même si Disney ne srait plus intéressé, une telle opération aurait du sens.
    CONSERVEZ.


    Disney tire 50 % de son bénéfice opérationnel des chaînes TV (sportives) d’ESPN, grâce à la rétribution élevée des câblo-opérateurs (en moyenne : 6,50 USD par abonné par mois). Or, ces 5 dernières années, ESPN a perdu plus de 11 millions d’abonnés (il lui en reste 89 millions), soit 850 millions de dollars de revenu par an (alors que les droits à payer pour diffuser les sports grimpent sans cesse). Car bien des gens préfèrent des bouquets pas chers (excluant ESPN, le plus cher du lot). Et beaucoup d’autres abandonnent le câble, au profit des plateformes SVOD (Netflix…). En réaction, Disney investit dans le streaming. Et il est vrai qu’une reprise de Twitter accélèrerait les choses. Twitter offre à présent gratuitement le Thursday Night Football à 313 millions de ses utilisateurs ! En rachetant Twitter, Disney pourrait proposer rapidement une plate-forme de streaming interactive déjà opérationnelle, avec une communication entre spectateurs /commentateurs / sportifs. Et il aurait accès au marché de la pub vidéo sur réseaux sociaux (qui explose). Reste à savoir si Disney va vraiment se porter candidat et combien il devrait débourser. Au cours actuel, Twitter vaudrait 14 milliards de dollars, soit 2 ans de chiffre d’affaires d’ESPN (pour une cible toujours en perte… !).

     

    Cours au moment de l'analyse : 92,49 USD

     

    Walt Disney est un conglomérat américain actif dans les médias télévisuels (42 % du chiffre d’affaires), le cinéma (18 %), les parcs d’attractions (30 %) et les produits dérivés (10 %). Les succès cinématographiques sont l’essence du groupe qui les exploite ensuite à travers ses parcs à thèmes, ses produits dérivés…

     

    Partagez cet article

  • Analyse

    Walt Disney publie un résultat trimestriel meilleur que prévu

    il y a 8 mois - jeudi 11 août 2016

    Chiffre d’affaires et bénéfice sont en hausse.

    L’action est correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

     

    Le conglomérat américain de loisirs a publié pour son troisième trimestre (clôture annuelle le 30/09) un résultat meilleur que prévu, avec un chiffre d’affaires en hausse de 9 %. Le bénéfice trimestriel grimpe quant à lui de 4,6 %, grâce au succès du film ‘The Jungle Book’.

     

    En outre, le groupe annonce prendre une participation de 33 % dans BAMTech, une société spécialisée dans le streaming video. La technologie de BAMTech offrira au groupe l’infrastructure technologique nécessaire pour continuer de déployer les canaux numériques de Disney, ABC et ESPN.
    Ces prochaines années, Walt Disney pourrait éventuellement étendre cette participation dans BAMTech.

     

    Cours au moment de l’analyse : 97,86 USD

     

    Walt Disney est un conglomérat américain actif dans les médias télévisuels (45 % du chiffre d’affaires), le cinéma (16 %), les parcs d’attractions (30 %) et les produits dérivés (9 %). Les succès cinématographiques sont l’essence du groupe qui les exploite ensuite à travers ses parcs à thèmes, ses produits dérivés…

     

    Partagez cet article

  • Analyse

    Walt Disney déçoit

    il y a un an - mercredi 18 mai 2016

    Les investisseurs sont nerveux.

    L’action est correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

     

    Malgré Star Wars, le géant américain a annoncé un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes (+6 % au lieu de 13 attendus), une première depuis 5 ans ! Le recul des recettes publicitaires pour ESPN rend les investisseurs un peu plus nerveux.

     

    Cours au moment de l’analyse : 99,94 USD

     

    Walt Disney est un conglomérat américain actif dans les médias télévisuels, le cinéma, les parcs d’attractions et les produits dérivés. Les succès cinématographiques sont l’essence du groupe qui les exploite ensuite à travers ses parcs à thèmes, ses produits dérivés…


    Partagez cet article

  • Analyse

    Walt Disney : la prime a disparu

    il y a un an - mercredi 10 février 2016

    Au cours des cinq précédents exercices, le bénéfice a battu les records, avec notamment des croissances à deux chiffres. Mais cela risque bien de prendre fin.

    La chute du titre, qui a effacé la prime dont il jouissait face aux autres valeurs du secteur, est justifiée et n’est pas une opportunité d’achat.
    CONSERVEZ.

     

    L’exercice 2014-15 (clôturé le 30/09) s’était soldé par un bénéfice record (+15 % par rapport à un an plus tôt, à 4,95 USD), grâce à toutes les activités. Au premier trimestre de l’exercice en cours, il a encore dépassé les attentes (+28 % par rapport à un an plus tôt, hors éléments non récurrents). L’effet Star Wars se fait clairement sentir. Selon certains, d’ici 2019, la franchise Star Wars de Walt Disney pourrait assurer, rien que pour les films, un revenu de plus de 8 milliards de dollars (les 4 milliards payés pour son achat en 2012 pourraient ainsi être amortis dès 2018). Toutefois, Star Wars ne représente qu’une petite partie du chiffre d’affaires du groupe (sur l’exercice en cours, celui-ci devrait atteindre ±55 milliards de dollars).

    L’activité câble (TV), qui assure 46 % du bénéfice opérationnel avant amortissements du groupe (lequel a perdu 6 % au premier trimestre), a vu baisser le nombre des abonnements à sa chaîne principale, la chaîne de sports ESPN (92 millions d’abonnés contre 99 en 2013). Les clients commencent à opter pour les offres VOD ou des bouquets plus légers, n’incluant pas toujours ESPN. Mais en attendant, ESPN doit toujours s’acquitter de droits élevés pour ses diffusions sportives. N’ont-ils pas été négociés à des prix trop élevés, sur base de prévisions d’abonnés trop optimistes ? Etait-il judicieux de les multiplier, comme cela a été le cas, pour contrer la concurrence ? Ces prochains trimestres, les marges risquent dès lors de souffrir. Nous prévoyons pour l’exercice en cours un recul du bénéfice opérationnel de l’activité.

    L’exercice en cours restera un bon cru. Nous misons sur un bénéfice par action de 5,80 USD (+11 % hors éléments non récurrents). Pour la suite, vu les doutes sur ESPN, et malgré la bonne santé des autres activités, nous serions étonnés d’observer des hausses du bénéfice opérationnel de plus de 5 %.

     

    Cours / Rapport Cours-Bénéfice

     

     

    La baisse récente du cours (en gras, échelle de gauche, en USD) a rétabli le rapport cours/bénéfice (trait fin, échelle de droite) à un niveau conforme à la moyenne du secteur.

     

    Cours au moment de l’analyse : 92,32 USD

     

    Walt Disney est un conglomérat américain actif dans les médias télévisuels, le cinéma, les parcs d’attractions et les produits dérivés. Les succès cinématographiques sont l’essence du groupe, qui les exploite ensuite à travers ses parcs à thèmes, ses produits dérivés…

     


    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 115,84 USD
Minimum sur les 12 derniers mois 90,83 USD
Code ISIN US2546871060
Bourse New York
Euronext non
Bêta 1,18
Volatilité 17,10 %
Nombre d'actions existantes 1.581.248.000
Capitalisation boursière (en milliards) 183,17 USD
Secteur Médias et loisirs
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 736.031 USD
Score corporate governance 5

Chiffres-clés par action (USD)

2016-17 (e) 2015-16 (e) 2014-15 2013-14
Dividende 1,59 1,49 1,37 1,15
Bénéfice courant 5,97 5,73 4,95 4,31
Bénéfice net 5,97 5,73 4,95 4,31
Cash flow courant 7,61 7,28 6,26 5,54
Cash flow net 7,61 7,28 6,26 5,54
EBIT 9,70 9,05 7,78 6,55
EBITDA 11,34 10,60 9,16 7,87
Valeur comptable 34,90 30,52 26,28 25,81
Valeur comptable tangible 18,48 14,10 9,86 9,80

Performance (en euros)

Walt Disney Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 4,40 % 5,84 % 2,56 %
Rendement sur 6 mois 24,70 % 13,49 % 12,52 %
Rendement sur 1 an 16,20 % 11,33 % 18,66 %
Rendement sur 5 ans 28,40 % 8,40 % 15,74 %

Ratios financiers de la société

2016-17 (e) 2015-16 (e) 2014-15 2013-14
Pay out - - 27,68 % 2,00 %
Current ratio - - 1,03 1,14
Return on equity - - 18,83 % 16,68 %
Total return on equity - - 18,83 % 16,68 %
Marge brute - - 45,94 % 100,00 %
Marge nette - - 16,87 % 16,40 %
Marge EBIT - - 25,10 % 23,35 %
Marge EBITDA - - 29,59 % 28,04 %
Taux d'imposition - - 36,17 % 34,64 %
Gearing - - 26,86 23,70
Fonds propres/total du bilan - - 55,18 % 57,23 %

Données boursières par action

2016-17 (e) 2015-16 (e)
Rendement de dividende 1,37 % 1,29 %
Cours/bénéfice courant 19,40 20,22
Cours/cash flow courant 15,22 15,91
Cours/valeur comptable 3,32 3,80
Cours/valeur comptable tangible 6,27 8,22
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 5,93 % -

(e) : estimation

  • Suivant

  • Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • La réponse est obligatoire.

    Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • Envoyer et Fermer