Zurich Insurance Group CH0011075394

Alertes
Ajouter au portefeuille
318,10 CHF 18/01/2018 17:31 Zurich
0,00 CHF (0,00 %) Variation depuis la dernière clôture
262,20 316,50  52 semaines min max
10,25 % Rendement sur 1 an
6,00 % Rendement de dividende
Tous les détails

Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Zurich réalise une acquisition en Australie il y a un mois - mercredi 13 décembre 2017
    C’est sans modifier son profil ni donner un coup d’accélérateur à son cours.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Ouragans outre-Atlantique : quid pour les assureurs ? il y a 4 mois - mercredi 20 septembre 2017
    Une lourde incertitude entoure les pertes occasionnées. Que faire avec vos actions du secteur ?

    Le pire semble avoir été évité.
    Après une phase de recul, les assureurs ont repris des couleurs en Bourse.
    Restez toutefois à l’écart des actions de réassureurs.
    Mais parmi les assureurs, vous pouvez toujours acheter Axa, conserver Aegon, et conserver aussi Zurich Insurance pour son dividende (rendement de 6,3% brut).

    Soulagement

    Même si de nombreuses interrogations subsistent quant aux dégâts causés par l’ouragan Irma dans les Caraïbes et en Floride, il semble que les scénarios les plus sombres aient été évités. Un soulagement pour le secteur des assurances qui, après avoir cédé 3,3% les trois semaines précédentes et 5,1% depuis le début du mois d’août, a rebondi de 2% (en EUR) la deuxième semaine de septembre. Les pires scénarios estimaient les pertes pour le secteur à plus de 100 milliards de dollars. Mais les premières estimations font aujourd’hui état de 20 à 40 milliards de dollars (même si ce montant pourrait encore être revu à la hausse).

    Conséquences financières

    Les assureurs les plus touchés seront de toute évidence les acteurs locaux comme Allstate, Heritage Insurance ou Travelers. Du côté des européens, aucun grand groupe n’a encore annoncé le montant de ses pertes. L’allemand Allianz a toutefois chiffré à maximum 220 millions d’euros maximum son exposition à la tempête Harvey qui a touché le Texas fin août. Soit moins de 2% de son bénéfice opérationnel 2016. Allianz et le suisse Zurich Insurance, à travers sa filiale Farmers, seront également touchés par le passage de l’ouragan Irma en Floride. Les résultats du deuxième trimestre 2017 ont toutefois montré une amélioration de la solidité de ces assureurs et il n’y a pas de risque, selon nous, de voir les bilans fragilisés ou des appels aux actionnaires pour renforcer les fonds propres. La suspension du dividende nous semble également peu probable. Le coût lié aux inondations devrait être limité car la plupart des habitations concernées ne sont pas assurées contre ce risque.

    Réassureurs

    Les réassureurs européens comme Swiss Re, Munich Re ou Hannover Re subiront également des pertes, sans épuiser toutefois totalement les réserves constituées pour de tels risques. Les professionnels du secteur réunis début septembre à Monaco ne s’attendent toutefois pas à une hausse générale des tarifs de la réassurance après ces catastrophes naturelles. La sous-assurance au niveau mondial contre les catastrophes naturelles ne s’est pas résorbée ces dernières années et ils évoquent tout au plus des stabilisations de prix pour certains contrats.

    Faible croissance

    La faiblesse persistante des taux d’intérêt en Europe réduit la rentabilité des investissements des assureurs, au premier rang desquels figurent les obligations. Or, ce sont précisément ces investissements qui garantissent la rémunération des contrats souscrits par les assurés.

    Après avoir promis des rendements plus élevés par le passé, les assureurs sont aujourd’hui tentés de prendre plus de risques et d’investir dans des actifs financiers plus rémunérateurs pour honorer leurs engagements. Seulement, la réglementation prudentielle (Solvency II) les oblige à constituer des fonds propres en fonction du risque pris, ce qui réduit la rentabilité. Les assureurs ne sont pas pour autant désarmés face à cette situation. Pour répondre à la baisse des taux ces dernières années, ils ont développé de nouveaux types de contrats en assurance-vie comme les assurances de branche 23 ou 21. Pour les premières, le risque de faible performance de l’investissement est supporté par l’assuré. Ce produit est proche d’un fonds de placements classique. Pour les secondes, le rendement reste garanti, mais à un niveau très faible.

    – Pour Aegon, actif outre-Atlantique, essentiellement en assurance-vie, l’impact des catastrophes est limité; le groupe vient d’ailleurs d’améliorer sa solidité.
    – Axa ne devrait pas être trop affecté par les catastrophes aux USA, où il est surtout présent en assurance-vie et gestion d’actifs. Sa solidité est en outre en hausse depuis quelques mois et il compte poursuivre ses efforts pour atteindre ses objectifs 2020.
    – Zurich Insurance pourrait profiter de sa solidité retrouvée pour augmenter son dividende ou procéder à une acquisition pour dynamiser sa croissance. L’assureur n’échappera toutefois pas à l’impact des catastrophes.

    Cours au moment de l’analyse : Aegon : 4,79 EUR
    Axa : 24,55 EUR
    Zurich Insurance : 287,10 CHF

    Partagez cet article

  • Analyse
    Zurich Insurance : vers une hausse du dividende ? il y a 4 mois - mercredi 6 septembre 2017
    Vu les progrès dans son opération de redressement au 1er semestre, le dividende pourrait être augmenté.

    L’action est correctement évaluée.
    CONSERVEZ.
    La direction de Zurich Insurance avait raison d’afficher sa confiance lors de la présentation des résultats du 2e trimestre avec un bénéfice opérationnel en hausse de 13%. Tant les assurances-vie que les assurances dommages ont enregistré des profits supérieurs aux attentes grâce à la hausse des prix, à la baisse des coûts et à de petites acquisitions. La direction maintient donc les objectifs de croissance et de rentabilité de son plan 2016-2019. La solidité s’est également trouvée renforcée, permettant à Zurich Insurance d’évoquer la possibilité de mieux rémunérer ses actionnaires à travers une hausse du dividende, stable à 17 CHF depuis 6 ans. Autre possibilité pour profiter de sa solidité, une éventuelle acquisition. Alors que la croissance organique reste le premier vecteur de développement, des acquisitions de taille sont maintenant plus envisageables qu’il y a 6 mois. La direction ne nous semble toutefois pas disposée à des opérations de croissance externe de grande envergure, souvent plus difficiles à rentabiliser.

    Nos estimations de bénéfice par action pour 2017 et 2018 restent inchangées à respectivement 23 et 24 CHF. Nous relevons par contre le dividende estimé à 18 CHF pour 2017 et 19 CHF pour 2018.

    Cours au moment de l'analyse : 282,50 CHF

    L’assureur suisse Zurich est actif dans l’assurance-vie et le non-vie (assurance habitation…). Il est très présent dans l’assurance dommage et donc sensible aux catastrophes naturelles.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Le redressement de Zurich Insurance se poursuit il y a 8 mois - mercredi 17 mai 2017
    Les premiers chiffres relatifs à 2017 le confirment.

    Le cours garde du potentiel de hausse, mais pas assez pour acheter. Compte tenu du bon dividende :
    CONSERVEZ.

    Après un bon début d’année, l’assureur maintient ses objectifs pour 2019 tant en termes d’économies (1,5 milliard de dollars), qu’en termes de rentabilité. Et ce, malgré le changement de réglementation comptable au Royaume-Uni dans l’assurance-dommage, qui induit une chute du bénéfice trimestriel net de 31%. Corrigé de cet élément, le bénéfice opérationnel gagne 14%, soit un peu plus que nos estimations. Zurich Insurance profite de la bonne tenue des marchés financiers, qui lui assure une hausse de ses plus-values, ainsi que de la baisse de ses coûts (±0,1 milliard de dollars d’économies ont été réalisées sur le trimestre et 0,7 milliard depuis janvier 2016). Par ailleurs, Zurich Insurance a bouclé le rachat de l’australien Cover-More, présent sur le marché de l’assurance-voyage en Australie, en Inde et aux USA. Une opération de taille moyenne, qui lui permet de compléter son offre sur ce segment et qui ne remet pas en cause son souhait d’éviter les grosses acquisitions, difficiles à intégrer. Nous maintenons nos prévisions : un bénéfice par action de 23 CHF en 2017 et de 24 CHF en 2018, ainsi qu’un dividende stable en 2017 et en 2018, de 17 CHF brut.

    Cours au moment de l'analyse : 285,50 CHF

    L’assureur suisse Zurich est actif dans l’assurance-vie et le non-vie (assurance habitation…). Il est très présent dans l’assurance dommage et donc sensible aux catastrophes naturelles.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Zurich Insurance prépare-t-il une augmentation de capital pour financer une acquisition ? il y a 9 mois - mardi 11 avril 2017
    A ce stade, ce n’est que spéculation.

    Et si c’est le cas, nous ne misons pas sur une grosse opération mais plutôt sur un intérêt pour de petites cibles. Dans l’attente, le cours est à un niveau correct et le rendement sur dividende reste séduisant.
    CONSERVEZ
    .

    Selon la presse italienne, Zurich préparerait une augmentation de capital de 8,5 milliards de francs suisses (gros montant pour une capitalisation boursière de 41 milliards). Pourtant, au vu du résultat 2016, le groupe n’a pas de souci de trésorerie et pas besoin de solidifier son bilan. Alors pourquoi ? Pour financer une grosse acquisition ? Peu probable selon nous. Le groupe rejette d’ailleurs cette éventualité et dit privilégier la rentabilité à la taille. En revanche, une acquisition plus petite ou le rachat d’actifs vendus par des concurrents (Generali…) semblent envisageables. Et si c’est le cas, vu que 75% des bénéfices sont distribués aux actionnaires, Zurich ne pourrait effectivement compter sur ses résultats pour financer ces opérations. En outre, en dépit de sa récente baisse, l’action offre encore sur les 12 derniers mois un rendement de 40% (cours + dividendes, en EUR), contre 18% pour la moyenne des assureurs européens. Une performance obtenue grâce aux restructurations inscrites dans le plan 2017-2019 (mais dont les progrès sont en grande partie inclus dans le cours).

    Cours au moment de l'analyse : 268,30 CHF

    L’assureur suisse Zurich est actif dans l’assurance-vie et le non-vie (assurance habitation…). Il est très présent dans l’assurance dommage et donc sensible aux catastrophes naturelles.

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 316,50 CHF
Minimum sur les 12 derniers mois 262,20 CHF
Code ISIN CH0011075394
Bourse Zurich
Euronext non
Bêta 0,98
Volatilité 18,89 %
Nombre d'actions existantes 151.337.500
Capitalisation boursière (en milliards) 47,90 CHF
Secteur Secteur financier
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 137.221 CHF
Score corporate governance 6

Chiffres-clés par action (CHF)

2018 (e) 2017 (e) 2016 2015
Dividende 19,00 18,00 17,00 16,55
Bénéfice courant 24,00 16,40 21,18 11,89
Bénéfice net 24,00 16,40 21,18 11,89
Cash flow courant 0,00 0,00 0,00 0,00
Cash flow net 0,00 0,00 0,00 0,00
EBIT 0,00 0,00 0,00 0,00
EBITDA 0,00 0,00 0,00 0,00
Valeur comptable 204,40 199,40 201,00 183,53
Valeur comptable tangible 195,40 190,40 192,00 175,94

Performance (en euros)

Zurich Insurance Group Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 5,84 % 1,93 % 5,12 %
Rendement sur 6 mois 2,56 % 2,87 % 6,78 %
Rendement sur 1 an 10,25 % 9,81 % 7,94 %
Rendement sur 5 ans 12,46 % 6,73 % 15,61 %

Ratios financiers de la société

2017 (e) 2016 2015 2014
Pay out - 86,20 % 155,84 % 75,94 %
Current ratio - - - -
Return on equity - 10,47 % 5,90 % 11,21 %
Total return on equity - 10,47 % 5,90 % 11,21 %
Marge brute - - - -
Marge nette - - - -
Marge EBIT - - - -
Marge EBITDA - - - -
Taux d'imposition - 34,64 % 38,74 % 28,56 %
Gearing - - - -
Fonds propres/total du bilan - 8,49 % 8,61 % 9,06 %

Données boursières par action

2018 (e) 2017 (e)
Rendement de dividende 6,00 % 5,69 %
Cours/bénéfice courant 13,19 19,30
Cours/cash flow courant - -
Cours/valeur comptable 1,55 1,59
Cours/valeur comptable tangible 1,62 1,66
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 7,45 % -

(e) : estimation

×
Dites-nous ce que vous pensez
zurich-insurance-group
Recommanderiez-vous l'utilisation de cette page à votre famille et vos amis? Donnez un score compris entre 1 (certainement pas) et 10 (certainement) *
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Votre commentaire (optionnel)
Envoyer et Fermer