Analyse
8 fonds qui valent vraiment le détour il y a un an - jeudi 23 juin 2016

Parmi les fonds qui ont remporté un award, nous avons sélectionné 8 perles !

Parmi les 117 awards récemment octroyés aux fonds, nous en avons sélectionné huit, qui appartiennent à des catégories répandues, au potentiel suffisant, et qui correspondent à nos exigences en matière de prestations, risque, régularité, composition du portefeuille, coûts et fiscalité. Nous indiquons à quel type d’investisseur ils conviennent et vous rappelons qu’aucun ne propose de protection du capital ou de rendement garanti (n’y investissez-y que l’argent dont vous êtes sûr de pouvoir vous passer 5 ans au moins).

 

Nordea-1 Global Stable Equity BP EUR
Actions internationales
– Excellentes prestations notamment dues au fait que le portefeuille est constitué surtout de valeurs occidentales.
– Pour des investisseurs à la recherche d’un placement largement diversifié en actions occidentales surtout.
– Les valeurs qui composent ce portefeuille se distinguent par leur stabilité (bénéfices, management) sans qu’on puisse les considérer toutes comme actions de croissance ou actions de rendement. La préférence est donnée à de grands noms comme Johnson & Johnson et AT&T, mais aussi à de plus petits noms comme Aflac (assurances) et Stryker (pharma). Les secteurs de la santé et des télécoms sont dominants. Les pays émergents sont quasi absents (USA et Japon sont prépondérants). L’Europe est discrètement présente (15 % du portefeuille). Cette stratégie a pour effet de rendre la valeur d’inventaire plus stable qu’habituellement dans cette catégorie.

 

Vector Navigator C1
Actions internationales
– Fonds géré de manière exemplaire qui fait mieux que la concurrence depuis plusieurs années.
– Pour les investisseurs intéressés par un portefeuille largement diversifié mondialement.
– Le fonds utilise des modèles mathématiques pour faire mieux que la moyenne du marché. Le portefeuille compte 90 actions, des valeurs importantes (Intel, Microsoft) ou moins importantes (DST Systems, Astellas Pharma). La moitié est constituée d’actions américaines. C’est un bon équilibre. Le résultat global est meilleur que celui de la concurrence pour ce qui est du rapport entre rendement et risque, avec une prestation qui bat l’indice mondial. Et ce alors que la structure de coûts est moins favorable.

 

Legg Mason Clearbridge US Large Cap Growth
Actions américaines
–  Fonds qui mise sur les grands noms de Wall Street et le fait très bien. Gestion excellente.
– Pour les investisseurs intéressés par le plus grand marché mondial avec l’aide de gestionnaires hors pair.
– Le socle est constitué des plus grands noms de Wall Street (Amazon.com, Microsoft, Alpha-bet...) complétés par des valeurs moins connues (Akamai Technologies, Zoetis…). La technologie, la santé et les biens de consommation sont les piliers. Les gestionnaires sont des habitués des podiums (plusieurs ‘awards’). Peter Bourbeau, qui est aux manettes, a l’art de mettre les bons accents au bon endroit. Attention : ce fonds est moins diversifié puisqu’il se concentre sur un pays. A acheter comme part dans un portefeuille diversifié.

 

Invesco Global Bond
Obligations internationales
– Fonds obligataire géré très sérieusement et investi dans diverses devises, ce qui réduit son risque.
– Pour les investisseurs cherchant un portefeuille obligataire bien diversifié et correctement géré.
– C’est le seul fonds obligataire de notre liste vu que ce type de placement est moins intéressant en ce moment. A terme, les taux d’intérêt vont remonter, ce qui va peser sur la valeur d’inventaire. Mais Invesco est largement diversifié : constitué pour moitié d’émissions américaines, il ne néglige pas pour autant les petites devises et manifeste un penchant pour les obligations d’Etat. Il paie un dividende deux fois par an (mars et septembre).
Convient pour une combinaison avec un fonds d’actions mondial, pour obtenir une bonne diversification.

 

BNP Paribas B Pension Balanced
Epargne-pension - neutre
– La combinaison entre actions et obligations (européennes) a donné de bons résultats ces dernières années.
– Pour les amateurs d’épargne-pension âgés de 45 à 55 ans qui ne craignent pas un certain risque.
– Le grand avantage de l’épargne-pension est fiscal puisque 30 % de l’investissement que vous réalisez (plus les centimes additionnels communaux) sont remboursés par le fisc.
Ce produit est un des rares fonds d’épargne-pension à proposer un équilibre entre actions et obligations. Le portefeuille est européen (c’est la loi), largement diversifié (800 postes différents) et bien pourvu en actions belges (AB InBev, KBC, UCB…). Les rendements sont plus que corrects pour des frais relativement modérés. Un seul regret : 3% de frais d’entrée, c’est beaucoup. Vous pouvez y investir cette année un maximum de 940 euros.

 

Flossbach Von Storch Multiple Opportunities II Rt
Mixte - flexible
– Pour les investisseurs cherchant un fonds offrant des prestations régulières.
–  Portefeuille dynamique permettant de miser sur les actions, les obligations, les liquidités et l’or.
– Ne vous laissez pas influencer par la jeunesse de ce fonds. La variante disponible en Belgique ne l’est que depuis trois ans, mais bénéficie de l’aura de sa variante « mère », FvS Multiple Opportunities R. La gestion flexible permet de dégager un excellent rapport rendement/risque. Le portefeuille est parfois bien garni en liquidités dans l’attente d’opportunités. L’investissement indirect en or est aussi une bonne chose. Pour le moment le portefeuille comprend 60 % d’actions, mais cela peut varier entre... 0 et 100 %.

 

Vector Flexible C1
Mixte - flexible
– Fonds investi en actions mais sont le risque est en partie compensé par des dérivés, si bien qu’il se compare à un fonds mixte.
– Fonds bien géré, offrant de bons rendements à long terme, à combiner avec d’autres fonds mixtes.
– C’est la variante mixte de Vector Navigator (voir plus haut). Le portefeuille est constitué des mêmes actions mondiales, mais leur risque de marché est limité par des produits dérivés (en l’occurrence des « futures » indiciels, au moins 25 % du portefeuille). En pratique, cela donne un comportement proche de celui d’un fonds mixte. A une différence près : les gestionnaires n’investissent pas (pour le moment) en obligations, si bien qu’il n’y a pas d’impôt sur la plus-value (éventuelle) à la revente.
Ce fonds devrait continuer à compenser ses frais élevés par un rendement supérieur à la moyenne grâce aux qualités de son portefeuille et de ses gestionnaires.

 

Nordea-1 Stable Return Bp Eur
Mixte - neutre
– Ne tablez pas sur un rendement vertical mais sur des prestations stables en hausse régulière.
– Pour les investisseurs à la recherche d’un complément stable et bien équilibré.
– L’objectif est de proposer un rendement stable quelles que soient la tenue des marchés. Et ça marche, grâce à un bon mix entre actions et obligations, à quoi s’ajoutent des prises de position actives sur le marché des devises (en yen par exemple). Ce fonds est un des meilleurs sur plusieurs plans : régularité des prestations, rapport entre rendement et risque et protection du capital (sans garantie). Il y a aussi une variante de distribution. Attention, le portefeuille d’actions est fort proche de celui de son cousin ‘Stable Equity’ (voir plus haut). Acheter les deux réduirait la diversification de votre portefeuille.

Partagez cet article