Analyse
Achat de trackers : attention ! Les frais ne sont pas les mêmes partout il y a un an - jeudi 22 septembre 2016

Un tracker peut être acheté sur différentes Bourses, à des conditions différentes. En principe, l’intermédiaire doit orienter vers la transaction la moins chère. Ce n’est pas toujours le cas.

Un investisseur voulait acheter le tracker iShares Core S&P 500 sur Euronext Amsterdam, comme nous le recommandons, mais sa banque l’a dirigée vers la Bourse de Londres.
Or, les frais y sont plus élevés, et le tracker en question y est coté en dollar, alors que sur Euronext Amsterdam il peut être acheté en euro, c’est-à-dire sans frais de change.

 

Les trackers sont cotés en Bourse en continu, comme les actions individuelles.

Le tracker iShares Core S&P 500 dont question ici a pour politique d’investir dans les 500 principales actions du marché boursier américain (celles qui composent l’indice S&P 500). Il n’a pas d’autre but que de suivre le plus fidèlement possible l’évolution de cet indice. De ce fait, les frais de gestion soit bien moins élevés que ceux des fonds qui veulent faire mieux que leur indice de référence. Les frais de gestion d’iShares Core S&P 500 sont de 0,07 % par an seulement contre 1 à 2 % par an pour la plupart des fonds. 


 

Plusieurs cotations

Il n’est pas rare qu’un tracker soit coté sur plusieurs Bourses et dans différentes devises (pour augmenter leur visibilité auprès des investisseurs de différents pays).
Le tracker iShares Core S&P 500 peut ainsi être acheté sur Euronext Amsterdam, mais aussi aux USA, à Francfort, à Londres, à Zurich et à Milan. Selon l’endroit où vous l’achetez, il est coté en euro, en dollar ou en livre sterling. Comme il s’agit du même tracker et que vous obtiendrez la même performance, quelles que soient la Bourse ou la devise, autant opter pour la solution d’achat la moins chère. Pour l’investisseur belge, c’est Euronext Amsterdam.

 

Marché liquide

Le choix du marché le plus liquide (= où il y a le plus de transactions) est un des critères permettant de respecter ce principe. Plus la liquidité d’un marché est élevée, plus l’écart entre achat et vente est petit. C’est sur un marché liquide que l’on a le plus de chances d’acheter moins cher et de vendre plus cher. En ce qui concerne iShares Core S&P 500, c’est sur la Bourse de Londres qu’il y a le plus de transactions. C’est là aussi qu’on observe le plus faible écart entre les cours acheteur et vendeur. Cependant, sur Euronext Amsterdam, l’écart est à peine plus élevé. Bref, dans ce cas-ci, la liquidité n’est pas le seul critère déterminant.

 

Marché pas cher

Les banques doivent aussi tenir compte des frais pour choisir la Bourse vers laquelle elles orientent les transactions. Ici, les frais de transaction à Londres sont plus élevés qu’à Amsterdam. Par ailleurs, iShares Core S&P 500 cote en dollar à Londres et en euro à Amsterdam. Acheter ce tracker à Londres implique donc de convertir en dollars les euros que vous destinez à cet investissement, ce n’est pas gratuit. Au final, il apparaît dans ce cas qu’un achat à Amsterdam est plus avantageux.

 

Best execution

La directive européenne MiFID (pour ‘Markets in Financial Instruments Directive’) protège l’investisseur. Elle régit notamment les conditions auxquelles sont soumis les intermédiaires financiers de manière à ce que les ordres soient bien effectués, et de manière optimale. En d’autres termes, tout intermédiaire doit faire en sorte que l’ordre que vous lui passez soit effectué au meilleur cours sur le meilleur marché boursier, compte tenu des frais.

 

Nous avons procédé à un test auprès de neuf banques et courtiers

Nous avons acheté chaque fois cinq parts d’iShares Core S&P 500 (pour environ 900 euros).
Nous avons ainsi pu vérifier sur quelle Bourse, dans quelle devise et à quels frais ces intermédiaires exécutent la transaction.
Premier constat, les banques et les courtiers ne laissent pas forcément le choix du marché et de la devise. Chez Belfius, BinckBank, Bolero, Deutsche Bank et Keytrade Bank il est possible d'acheter iShares Core S&P 500 sur divers marchés. Mais chez MeDirect et Fortuneo ce n’est possible que sur Euronext Amsterdam (car ils considèrent que c’est la meilleure solution). ING et BNP Paribas nous ont quant à elles obligés à passer par Londres (ING prétextant diriger vers le marché le plus liquide).

 

Les frais

Lorsque c’était possible, nous avons acheté notre tracker sur Euronext Amsterdam. Le jour du test, nous avons payé 907,25 euros pour cinq parts. Montant auquel il faut ajouter les frais de transaction, variables d’une banque à l’autre.
Chez ING et BNP Paribas Fortis, nous n’avons pas eu d’autre choix que d’acheter en Bourse de Londres (en dollar). Et lorsque la banque procède au change des euros en dollars, elle prend une commission.

 

Nos revendications

Certaines banques n’agissent pas dans le meilleur intérêt de leurs clients alors que la loi les y oblige. Lorsqu’il y a une possibilité de réaliser des transactions à un prix moins élevé sur une autre Bourse que celle proposée par défaut, la banque doit en informer son client et lui garantir un accès à cette Bourse. Nous demandons donc à ING et à BNP Paribas Fortis de revoir leur politique.

 

La devise ne compte pas

Que vous achetiez iShares Core S&P 500 en dollar ou en euro, cela n’aura aucune influence sur son rendement (hors frais). Dans les deux cas, vous serez exposé aux fluctuations du dollar… même si votre choix s’est porté sur le tracker coté en euro ! En effet, quand vous voudrez revendre, le gestionnaire devra revendre les actions américaines qu’il possède. Or ces actions sont cotées en dollar et il devra vous rembourser en euro. Si la valeur du dollar a baissé entre-temps, vous recevrez moins d’euro qu’au départ. Et inversement. Dès lors, puisque la performance est identique que le tracker cote en euro ou en dollar, autant acheter la version qui vous permet d’éviter un maximum de frais de change. A moins bien sûr que vous possédiez déjà des dollars.

 

 

Frais d’achat pour iShares Core S&P 500

Banque
Bourse
Montant investi
Montant
après change
en EUR
Frais de
transaction
(en EUR)
Total
(en EUR)
Fortuneo
Amsterdam
907,25 EUR
5,95
913,20
Bolero
Amsterdam
907,25 EUR
7,50
914,75
MeDirect
Amsterdam
907,25 EUR
7,50
914,75
BinckBank
Amsterdam
907,25 EUR
9,75
917,00
Deutsche Bank
Amsterdam
907,25 EUR
9,75
917,00
Keytrade Bank
Amsterdam
907,25 EUR
14,95
922,20
Belfius
Amsterdam
907,25 EUR
20,00
927,25
BNP Paribas Fortis
Londres
1023,00 USD
916,25
30,00
946,25
ING
Londres
1023,00 USD
937,25
30,00
967,25
Nous n’avons pas tenu compte de la taxe de Bourse (TOB), qui  est identique partout ( 0,27% du montant de la transaction)

Partagez cet article