Analyse
Notre portefeuille : leger regain en octobre il y a un an - jeudi 10 novembre 2016

Si l’immobilier belge a souffert, les obligations brésiliennes ont elles poursuivi leur marche en avant.

Si l’immobilier belge a souffert, les obligations brésiliennes ont elles poursuivi leur marche en avant. Nous ne changeons rien à la composition de notre portefeuille. Son rendement sur 10 ans est en moyenne de 5,5 % par an.

Les marchés financiers ont montré deux visages en octobre. En résumé, les actions se sont bien comportées alors que les obligations ont été à la peine. En cause, la hausse des taux.

 

Top : obligations brésiliennes

HSBC GIF Brazil Bond a gagné près de 7 % grâce, surtout, au gain du real en euro (+5 %). La banque centrale brésilienne ayant abaissé ses taux directeurs, les taux obligataires ont également évolué à la baisse, à la grande joie du marché obligataire local (une baisse des taux entraîne mécaniquement une hausse des cours obligataires). 

 

Flop : immobilier

C+F Immo Rente a perdu 1 %. Le fonds est rempli de sociétés immobilières réglementées (SIR) et de certificats immobiliers et il n’est pas parvenu à surmonter les pertes de titres phare comme Retail Estates (-4 %) et Warehouses De Pauw (-5 %). Une correction due à la hausse des taux qui pèse sur la rentabilité de ce type de sociétés.


Flop : actions suédoises

XACT OMXS30 a cédé 1,9 % après le recul de la couronne suédoise (-2,6 %). La Riksbank, la banque centrale locale, fait en effet tout pour affaiblir la couronne et ainsi stimuler l’inflation en rachetant des obligations et en maintenant les taux à court terme sous zéro. Un recul de la devise que le fonds d’actions n’est pas parvenu à surmonter le mois dernier, mais nous ne désespérons pas. La faiblesse de la couronne renforce la position concurrentielle des entreprises locales et la croissance attendue du pays est bien supérieure à celle de la zone euro.

Partagez cet article