Analyse
Les actions polonaises sont intéressantes il y a 10 mois - mercredi 7 décembre 2016
Mais leur évolution est tumultueuse. Après une dégringolade en 2015, on observe un retour au calme.
Les actions polonaises sont intéressantes

Les actions polonaises sont intéressantes

C’est le moment d’acheter. Les résultats des entreprises polonaises cotées sont en progression. Si vous avez un profil neutre ou dynamique, consacrez 5 % de votre portefeuille au tracker iShares MSCI Poland. Privilégiez la version cotée en euro sur la Bourse allemande Xetra (ticker: IBCJ), plus intéressante sur le plan fiscal (dividende réinvesti, donc pas de précompte).

Virage politique inquiétant

En décrochant la majorité absolue à la chambre et au sénat à l’automne 2015, le parti polonias Droit et Justice (PiS) a réalisé une victoire inédite depuis les premières élections libres de 1989. Les majorités parlementaires et la Présidence sont ainsi détenues par le même parti. La mainmise de PiS, conservateur et eurosceptique, a rapidement inquiété les investisseurs. Sa politique nationaliste, peu ouverte sur l’extérieur, a fait craindre qu’elle mine la croissance. La fin de l’indépendance de la Banque nationale a aussi été redoutée. Et sur le plan politique, les dérives autoritaires (politisation de la nomination des juges et des directeurs des médias publics) ont poussé la Commission européenne à ouvrir une instruction sur la sauvegarde de l’Etat de droit en Pologne. Résultat de toute cette agitation, l’agence de notation S&P a dégradé la note de la Pologne. Et en début d’année, la Bourse de Varsovie et le zloty (la devise polonaise) sont tombés à un minimum historique.

Le gouvernement rassure

Au niveau politique, les relations entre la Pologne et ses partenaires européens sont toujours tendues. Au niveau financier, le nouveau gouvernement a par contre réussi à rassurer les investisseurs, notamment en réaffirmant l’indépendance de la Banque nationale. La Pologne a d’autant plus facilement retrouvé les faveurs des investisseurs que la politique plus nationaliste du gouvernement n’a pas altéré le dynamisme économique du pays. Au contraire, en se focalisant sur le pouvoir d’achat des ménages, les mesures gouvernementales ont renforcé la demande domestique, moteur de l’économie polonaise. Après avoir progressé de 3,6 % en 2015, l’activité économique affichera encore une forte croissance cette année. Et les perspectives restent bonnes pour les prochaines années.

Pays incontournable

Plus grand marché d’Europe de l’Est avec ses 38 millions d’habitants, la Pologne a su tirer profit de sa taille et de sa localisation. Le pays est la base arrière des industriels européens, notamment allemands. Il a aussi attiré les grands groupes étrangers. La politique interventionniste voulue par le nouveau gouvernement n’altérera pas la croissance et la Pologne restera un des pays les plus dynamiques de l’Union européenne. Si les investissements étrangers pourraient ralentir quelque peu, la demande domestique restera soutenue par le quasi plein-emploi (le chômage est à 5,9 % seulement), et la forte hausse du revenu des ménages. Et avec une dette publique à 51,3 % du PIB, le gouvernement a de la marge pour faire face à des vents contraires.

 

Partagez cet article