Analyse
Bien choisir ses fonds d’actions chinoises il y a 7 mois - mercredi 29 novembre 2017
De janvier à début novembre, les fonds d’actions chinoises ont grimpé de plus de 25% (contre +9% pour les Bourses mondiales). Ils restent un must pour la plupart des portefeuilles.
Bien choisir ses fonds d’actions chinoises

Bien choisir ses fonds d’actions chinoises

Des centaines de fonds permettent d’investir en Chine. Il n’y a pas « une » Bourse chinoise mais plusieurs, sans compter Hong Kong. De nombreuses actions chinoises sont cotées à l’étranger (New York, Singapour...). Au sein des Bourses chinoises, il existe plusieurs segments d’actions (A, B, H, L, J, N, S, red chips). Cette année, pour l’investisseur en euro, la plupart des Bourses chinoises ont fait du bon travail. Le yuan s’est quant à lui déprécié par rapport à l’euro (-5%), tout comme le dollar de Hong Kong (-10%).
Notre investissement préféré sont les différentes variantes du fonds Fidelity China Focus.

Pourquoi les actions chinoises se portent-elles bien ?

La première explication est liée à l’économie du pays.
Contrairement à ce que tant craignaient, il n’y a pas eu de coup de frein brusque de l’économie chinoise. La croissance du 3e trimestre s’est élevée à 6,8% (base annuelle). Le pays est donc sur la bonne voie pour atteindre, voire dépasser ses objectifs annuels. Nous tablons sur un taux de croissance de 6,8% pour l’ensemble de l’année, grâce à la bonne conjoncture mondiale, aux profondes réformes menées dans le pays et au poids croissant d’une classe moyenne avide de consommation. Pour 2018 nous nous attendons à un taux de croissance de 6%, grâce entre autres aux mesures du gouvernement pour limiter les émissions de particules fines (qui vont peser sur l’industrie). Il ne faut pas non plus accorder trop de foi aux propos alarmants sur l’endettement de la Chine. Le gouvernement a décidé de limiter la croissance du crédit et on peut s’attendre à des mesures de régulation. Tout cela est de nature à attirer les investissements.

La seconde explication est plus technique.
Les 222 actions chinoises cotées sur les marchés locaux de Shanghai et de Shenzhen vont faire leur entrée dans un des principaux indices boursiers des pays émergents, le MSCI Emerging Markets Index. Cet indice sert de référence à de nombreux gestionnaires de fonds qui, de ce fait, vont devoir acheter ces actions. D’après certaines estimations, c’est l’équivalent de15 milliards d’euros qui va ainsi prendre le chemin de la Chine. L’opération est prévue pour début juin 2018, mais les investisseurs sont déjà sur les dents pour tirer parti de la hausse prévue de ces 222 actions.

Au-delà du symbole

Bien que la prise en compte des actions chinoises dans l’indice MSCI des pays émergents ne soit pas d’un poids exorbitant (on parle de 0,73% de l’ensemble de l’indice), il ne faut pas croire que l’opération ne sera que symbolique. Si les gestionnaires de l’indice MSCI ont longtemps laissé les actions chinoises (segment A) de côté, c’est à cause du risque d’intervention de l’Etat, du manque de transparence, des problèmes que rencontrent parfois les Bourses locales et du contrôle exercé par les autorités sur le marché des capitaux. En donnant le feu vert, MSCI reconnaît que la Chine a pris les mesures nécessaires pour moderniser ses marchés boursiers. Par la même occasion, les gestionnaires de l’indice laissent entrevoir la possibilité de s’ouvrir à d’autres actions chinoises. On s’attend aussi à voir les gestionnaires des autres indices leur emboîter le pas.

Les actions chinoises sont encore intéressantes après leur hausse

Première raison
Les perspectives bénéficiaires de beaucoup de (grandes) sociétés chinoises sont excellentes. Songez à Tencent (internet, jeux en ligne), BYD (constructeur automobile) et Ping An Insurance (assurances). Le marché intérieur chinois est en pleine effervescence et de nombreuses sociétés ont fait du consommateur chinois leur priorité n° 1.

Seconde raison
Beaucoup d’actions chinoises cotées à Hong Kong sont bon marché. Leur cours ne correspond qu’à 9 fois le bénéfice de la société (pour une action belge, ce rapport est de 15). Pour les actions du segment A cotées sur les marchés intérieurs chinois de Shanghai et de Shenzhen le multiplicateur est de 14, ce qui n’est pas cher non plus.

Troisième raison
Les actions chinoises apportent à votre avoir une diversification de bon aloi. Rien que pour cela elles méritent une place (de choix) dans votre portefeuille. Les investisseurs au profil neutre ou dynamique peuvent consacrer aux actions chinoises 10% de leur avoir.

Quel fonds choisir ?

Il y a plus de 100 fonds spécialisés dans les actions chinoises (Chine, Hong Kong et Taiwan comprises). La plupart misent sur les actions cotées à Hong Kong (HK dans le tableau), le marché chinois le plus courant et le plus liquide. Il faut toutefois noter que le poids des actions cotées sur les marchés boursiers du continent chinois (Chine A dans le tableau) va croissant. Cette tendance va s’affirmer de plus en plus.

Le choix d’investir sur tel ou tel marché chinois est déterminant pour le rendement des fonds. Ces trois dernières années, c’est le segment A qui a dégagé le meilleur rendement, ce qui a permis au fonds Horizon Access China de se classer en tête de sa catégorie. Alors que le segment H coté à Hong Kong a fait du moins bon travail, ce qui explique le moins bon classement de fonds comme Aberdeen Global Chinese Equity et Templeton China.

Bien choisir

Optez pour un fonds géré activement qui a fait ses preuves et dont les gestionnaires sont disposés à goûter tous les plats de la cuisine boursière chinoise, Taiwan exceptée. En optant pour Fidelity China Focus, vous optez pour une équipe de gestionnaires de haut niveau qui ont démontré leur capacité à faire les bons choix au bon moment. Ces gestionnaires ont l’habitude de négocier les actions du segment A. Ils sont au premier rang pour tirer parti de l’éventuel rally dont pourraient bénéficier ces actions sans pour autant prendre des risques démesurés. Ils mettent l’accent sur la valeur et cela ne devrait pas changer avec des actions de premier plan comme Tencent (technologie), China Construction Bank (finances) et China Life Insurance (assurances).

Ce fonds est disponible partout, mais en deux variantes : Fidelity China Focus en euro et Fidelity China Focus en dollar US. La variante en euro est préférable (pas de frais de change) sauf si vous avez des dollars à (ré)investir. Les clients de DeGiro peuvent opter pour une variante meilleur marché, Fidelity China Focus Y (en euro), dont les frais annuels ne sont que de 1,06% (au lieu de 1,91%).

Partagez cet article