News
La popularité des trackers ne cesse de croître. Pourquoi ? il y a un mois - jeudi 28 décembre 2017
Nous vous l’expliquons et vous proposons aussi une formation sur le sujet.
La popularité des trackers ne cesse de croître. Pourquoi ?

La popularité des trackers ne cesse de croître. Pourquoi ?

Pour tout savoir sur les trackers, assistez à un de nos prochaines séminaires : 
– A Mons le jeudi 25 janvier. Inscrivez-vous.
– A Bruxelles le jeudi 1er février. Inscrivez-vous.

Croissance exponentielle

Lorsqu’on s’intéresse au parcours des trackers, ces fonds cotés en Bourse dont l’objectif est de suivre au plus près un indice, on ne peut que s’esbaudir. Il existe aujourd’hui quelque 5 000 trackers qui représentent ensemble un avoir de plus de 4 300 milliards de dollars. Ce n’est pas mal pour un produit financier né en 1990… Alors qu’il a fallu 19 ans pour franchir le cap du premier milliard, il ne faudra probablement qu’une année pour passer de 4 à 5 milliards.

Les raisons du succès

Les trackers sont cotés en Bourse, ce qui veut dire qu’ils sont facilement négociables auprès de (quasiment) tous les intermédiaires financiers. Les trackers ont aussi l’avantage d’être liquides : il y a toujours une contrepartie (prête à acheter ce que vous vendez et inversement).

Les trackers sont à la portée de tous. Souvent la mise minimale n’est que de quelques dizaines d’euros.

Les trackers sont nettement moins gourmands en frais que les fonds de placement cornaqués par les banques. Comptez qu’ils coûtent trois à cinq fois moins cher. Inutile d’épiloguer…

Il existe des trackers pour tous les portefeuilles et pour tous les goûts puisque les produits de niche se multiplient : vous êtes intéressé par les actions sud-africaines, le secteur de la robotique, les obligations en dollar US ou les actions du secteur financier dans les pays émergents ? Il y a beaucoup de chances que cela existe déjà.

Les trackers sont transparents : c’est le seul type de fonds dont vous pouvez voir tous les jours comment il se comporte et ce qu’il a sous le capot. Ces informations sont disponibles sur le site des émetteurs iShares, Lyxor et autres ETF Securities.

Les trackers offrent une diversification immédiate. Le portefeuille d’un tracker comme Vanguard Total World Stock Index Fund ETF compte près de 8 000 actions. En gros, la plupart des portefeuilles comptent de plusieurs dizaines à plusieurs centaines d’actifs différents.

Les trackers sont gérés de manière passive. Les résultats décevants de beaucoup de fonds de placement gérés activement (= dont les gestionnaires tentent de faire mieux que leur indice de référence) ont pour effet que de plus en plus d’investisseurs s’intéressent au mode de gestion passif (= tenter de faire aussi bien que l’indice de référence, sans plus).

Les trackers vont bénéficier de la sévérité réglementaire. Dès l’an prochain les clients devront être mieux informés sur tous les coûts liés à leur placement. C’est la directive européenne ‘MiFID II’ qui le veut. La différence entre les trackers (bon marché) et les autres formes de placements (souvent plus chers) sera encore plus visible, ce qui ne peut qu’accroître encore la popularité des trackers.

Où trouver le bon tracker?

Consultez notre sélecteur.




Partagez cet article