Analyse
Colonel Bourg ne trouve toujours pas preneur il y a 6 ans - lundi 29 novembre 2010

La politique agressive de commercialisation ne porte pas ses fruits.

CONSERVEZ à titre spéculatif.

 

Malgré une politique très agressive de commercialisation (loyer proposé à 85 EUR/m², soit moins de la moitié de celui payé par Mobistar jusqu’à fin septembre 2009), l’immeuble ne trouve toujours pas preneur. Cela pourrait conduire à un terme plus ou moins rapproché à une nécessité de vendre. Signalons qu’à plus long terme, la Région bruxelloise projette de transformer d’ici dix ans l’actuel accès autoroutier Liège-Bruxelles en un boulevard urbain. Dans cette optique, les immeubles de bureaux situés dans la zone pourraient être affectés à du logement. Ce qui aurait des conséquences pour le certificat Colonel Bourg, mais aussi pour le certificat Antares. Pour rappel, quelque 5 EUR par certificat n’ont pas été distribués dans le coupon de février 2010 afin de faire face au vide locatif et remettre l’immeuble en état. Un montant d’indemnité locative du même ordre est en outre réclamé à Mobistar, qui le conteste.

 

Cours au moment de l'analyse : 53,50 EUR

 

Partagez cet article