Analyse
Colonel Bourg : immeuble à vendre ? il y a 6 ans - vendredi 4 mars 2011

Une solution est-elle en vue pour les détenteurs du certificat immobilier ?

 

L'immeuble Colonel Bourg est vide depuis septembre 2009, suite au départ de Mobistar.

 

A présent, un professionnel du secteur a lancé une offre sur l’immeuble. Plutôt une bonne nouvelle… Il revient dès lors à l’assemblé générale, convoquée pour le 25 mars, de décider si elle accepte l’offre. Si le quorum de présences requis n’est pas atteint, ce qui est plus que probable, une seconde assemblée aura lieu le 13 avril (date de l’assemblée générale ordinaire). Les détails relatifs à l’offre seront rendus publics le 18 mars (nous y reviendrons). Il semblerait que le candidat acquéreur réserve au bâtiment une autre destinée que des bureaux (hôtel ?). Vu que les gestionnaires de l’immeuble ne sont pas parvenus jusqu’ici, comme nous le craignions, à trouver de nouveaux locataires, même en bradant les prix, aucun dividende n’est à espérer pour l’exercice 2010. Il reste à voir aussi ce qu’il adviendra du conflit avec l’ex-locataire (Mobistar), en ce qui concerne les dégâts locatifs (estimés à ±5 EUR par certificat).

 

En tenant compte notamment du prix auquel a été vendu l’immeuble Marcel Thiry, nous estimons que la valeur de liquidation de Colonel Bourg pourrait atteindre 55 EUR par certificat (qui pourraient être augmentés de quelques liquidités encore en caisse et d’éventuelles indemnités pour les dégâts). Nous tablons dès lors sur une offre d’au moins 50 EUR (plus les éventuelles liquidités et indemnités). Le danger d’une rechute du cours est dès lors à présent limité. De plus, en cas d’offre trop chiche, les détenteurs pourront toujours refuser l’offre. Mais compte tenu de la situation dramatique de l’immobilier de bureaux dans cette partie de Bruxelles (l’Est de la ville), il ne faut pas se faire trop d’illusions.

 

Le certificat est maintenant réservé aux spéculateurs, qui peuvent le conserver, mais plus l’acheter.

 


Partagez cet article