Analyse
Finest : situation toujours incertaine et complexe il y a 6 ans - mercredi 30 mars 2011

Impossible de donner une valeur au terrain de La Hulpe.

CONSERVEZ à titre spéculatif (risque élevé).

L’assemblée d’information du 9 février a permis de constater que la situation du seul actif encore restant (un terrain à bâtir à la Hulpe) était toujours aussi incertaine et complexe. La commune semble vouloir introduire un nouveau plan d’aménagement de la zone, mais la Région wallonne ne semble plus être fort intéressée par le projet, après l’arrêt du projet Codic (bâtiment pour Fedex). Mais les promoteurs du certificat semblent vouloir faire bouger les choses et devraient présenter des propositions lors d’une prochaine assemblée générale extraordinaire. Rappelons aussi que les gestionnaires ont dû faire face à l’intervention d’un porteur mystérieux (S.A. Almolu) qui avait convoqué une assemblée générale extraordinaire en février 2010 pour s’opposer à la prolongation éventuelle de l’option avec Codic. Les tribunaux ont rejeté les requêtes d’Almolu, mais cette intervention a coûté à Finest quelque 0,5 EUR par certificat (frais d’avocats, d’expertises, de publications,...). Dans l’état actuel des choses, il est impossible de donner une valeur au terrain de La Hulpe. Elle devrait être en tout cas très nettement inférieure au prix convenu avec Codic (4 millions EUR, soit ±12 EUR par certificat après frais).


Cours au moment de l’analyse : 3,39 EUR


Partagez cet article