Analyse
Certificats immobiliers de bureaux, bâtiments logistiques et divers il y a 5 ans - mardi 22 novembre 2011

Depuis notre analyse de juillet, les certificats ont plutôt bien résisté. Certains ont fait l’objet d’achats importants de la part de gros investisseurs.

Si les certificats existants résistent plutôt bien, à terme, les projets Uplace à Machelen et Neo au Heizel sont pourtant de nature à porter ombrage aux centres commerciaux avoisinants. Nous pensons au Basilix en particulier, mais aussi au Woluwé Shopping.

En attendant, le chiffre d’affaires des principaux centres commerciaux belges a augmenté beaucoup moins vite que l’inflation durant les dix premiers mois de 2011, et pour 2012, les perspectives sont franchement mauvaises. Dans un tel contexte, la vigilance est de mise, d’autant plus qu’un investissement en certificats immobiliers est extrêmement illiquide et doit donc être interprété comme un placement à long terme. N’oubliez pas non plus que dans le cadre des négociations gouvernementales et budgétaires, certains certificats pourraient à l’avenir bénéficier d’un régime fiscal moins favorable (les détenteurs des certificats émis après le 1er mars 1990 paient actuellement un précompte mobilier réduit de 15 % sur une partie des coupons et sur la plus-value sur la vente des bâtiments en cas de liquidation).

Nos analyses :
Auderghem

Beaulieu

Colonel Bourg

Genk Logistics

Horizon

Lux-Airport

Sainte Gudule

Zénobe Gramme

 

Partagez cet article