Analyse
Quares Student Housing cherche de l’argent frais il y a un an - mardi 3 novembre 2015

Le fonds de placement investi dans le logement d’étudiants fait de nouveau appel à l’épargne privée.

Mais la mise minimale est si élevée que le fonds n’est pas adapté à un petit portefeuille. La négociabilité du titre est quasi nulle (très difficile de s’en libérer avant fin 2020).
Les frais annexes sont assez élevés.
La diversification du portefeuille est limitée (moins de 10 immeubles).
NE SOUSCRIVEZ PAS. Mieux vaut donc investir dans une SIR.

 

Portefeuille

Le portefeuille de Quares Student Housing (QSH) se compose de quatre immeubles de logements pour étudiants (3 à Bruxelles, 1 à Liège), pour un total de 255 chambres. Plusieurs dossiers d’investissement sont en cours (plus de 400 chambres). Deux sont en phase finale de négociations rénovation à Bruxelles de 145 chambres, bâtiment existant à Liège de 18 studios). Le fonds entend poursuivre le développement de son portefeuille dans les années à venir (à Anvers, Namur, Bruxelles, Gand, Louvain et Liège).

 

Combien ?

Pour financer ces investissements, le groupe cherche à récolter 5 millions. Mais alors que, début 2015, on pouvait souscrire à partir de 11 000 EUR, il faut maintenant souscrire à minimum trois actions de 12 000 EUR, ce qui porte la mise minimale à 36 000 EUR.
La période de souscription court jusqu’au 15 décembre, mais elle pourrait être clôturée anticipativement. Au prix d’émission s’ajoutent maximum 3 % de frais. Les actions sont nominatives, mais transférables. Elles ne sont pas cotées et difficilement négociables.

 

Rendement

QSH n’a pas l’intention de distribuer de dividende. Un remboursement unique aura lieu lors de la vente des biens, planifiée en 2020. La durée peut néanmoins être allongée ou raccourcie après approbation des actionnaires. QSH table sur un rendement annuel net de ±4,7 %, ce qui nous paraît conforme au marché. Sur base d’un certain nombre d’hypothèses (réalistes), QSH prévoit que chaque action sera remboursée à ±15 540 EUR net en 2020. Mais attention, ce n’est pas garanti et cela pourrait être revu à la hausse comme à la baisse.

Partagez cet article