Analyse
Poursuite du ralentissement en Chine il y a un an - mercredi 10 août 2016

Les statistiques chinoises confirment le ralentissement économique de l’Empire du milieu.

Mais cela ne l’empêchera pas d’enregistrer une croissance assez élevée sur l’ensemble de 2016. Bon marché, les actions chinoises ont toujours leur place dans nos portefeuilles.

En juillet, l’inflation chinoise a reculé à son plus bas niveau depuis janvier, à 1,8 % (contre 1,9 % le mois précédent). Et sans le bond des prix de l’alimentation (+3,3 % ces 12 derniers mois), elle aurait été encore plus faible.

La faiblesse des pressions inflationnistes est encore plus prononcée dans les entreprises manufacturières. Les prix à la production ont reculé de 1,7 % en juillet par rapport à un an plus tôt. Dans ce secteur, la déflation est à l’œuvre depuis mars 2012.

La faiblesse des prix s’explique par le ralentissement de la demande domestique, qui induit un recul des importations depuis 21 mois (avec encore une chute de 12,5 % en juillet par rapport à un an plus tôt). Et les industriels chinois doivent aussi composer avec le ralentissement du commerce mondial, qui induit une baisse des exportations (-4,4 % en juillet).

 

Partagez cet article