Analyse
La semaine sur les marchés il y a un an - vendredi 18 novembre 2016
L’effet Trump se mue en circonspection. Les investisseurs attendent les annonces concrètes du Président élu.
Vendredi midi, par rapport à une semaine plus tôt, le Stoxx Europe 50 et le S&P 500 limitaient leur gain à 1%, le Nasdaq progressait de 2% ; le Bel 20 reculait quant à lui de 1,3 %.



LA TENDANCE DES MARCHES


Les valeurs financières ont subi des prises de bénéfice de part et d’autre de l’Atlantique.
Les valeurs technologiques ont repris un peu de poil de la bête, après avoir été délaissées suite à la victoire de Trump (les investisseurs s’étaient détournés de ces valeurs, parfois un peu chères, pour se positionner sur celles plus liées à l’économie).

Vu que les investisseurs tablent sur une hausse des taux directeurs américains en décembre, le dollar continue sa progression face à de nombreuses devises. Un euro vaut maintenant 1,06 USD. Cela donne un coup de pouce aux exportateurs européens et à l’inflation européenne.

LES NOUVELLES DES ENTREPRISES COTEES


Parmi les actions à acheter


– Atenor poursuit le développement de ses projets. La vente d’un premier bloc d’immeubles à Budapest devrait être finalisée d’ici fin 2016. Atenor prévoit un résultat 2016 comparable à celui de 2015 (bénéfice par action de 3,55 EUR) ; nous confirmons quant à nous notre prévision 2016 (3,80 EUR). De quoi permettre ces prochaines années un retour à une légère croissance du dividende, selon nous.

– Cisco fait de faibles prévisions pour le trimestre en cours et pourrait ne pas atteindre ses objectifs à moyen terme. Mais il dégage toujours une forte rentabilité, qui assure les dividendes et les rachats d’actions.

– Gimv a publié un beau résultat pour le 1er semestre (clôturé le 30/09), avec un bénéfice par action en hausse de 31,4 %, à 3,35 EUR, grâce surtout aux plus-values sur la vente de participations (Vandemoortele, Punch Powertrain). A court terme, la trésorerie augmentera mais le groupe est toutefois occupé à réinjecter ses liquidités dans de nouveaux investissements. Les perspectives sont attrayantes, tout comme le rendement sur dividende (3,6 % net).

– Vodafone a publié un résultat semestriel plombé par le renforcement de la concurrence en Inde, mais améliore ses performances en Europe. Son cours est exagérément sanctionné.

Parmi les actions à conserver

– Ageas se porte toujours très bien : il a publié pour son activité dans les assurances un résultat trimestriel dépassant de 10 % les attentes du marché et sa solvabilité continue de répondre aux exigences. Mais en attendant le règlement amiable définitif de l’affaire Fortis, nous restons attentistes.

– Ahold Delhaize a publié le premier résultat (trimestriel) de l’entité fusionnée : un bénéfice par action de 0,26 EUR et un chiffre d’affaires en hausse de 2,6 % (base comparable). C’est quasi conforme aux attentes du marché. Les chiffres révèlent en outre une certaine difficulté du marché américain (pression sur les prix), compensée par un joli rebond de la rentabilité en Belgique et dans les pays de l’Est. Sur base comparable, le groupe prévoit une légère hausse de sa marge opérationnelle 2016. La hausse du dollar profitera aux bénéfices de la fin de l’année.

– Bayer émet pour 4 milliards d’euros d’obligations convertibles en actions (conversion le 22/11/2019). Une première étape pour rassembler les 19 milliards de dollars nécessaires pour financer le rachat de Monsanto (toujours en attente des autorisations).

– Bekaert publie pour le 3e trimestre un chiffre d’affaires inférieur aux attentes (en hausse de 4,6 % et en recul de 0,2 % hors acquisitions et effets de change). Pour la fin de l’année, le groupe est plus optimiste. La demande des secteurs auto et construction devrait rester solide et le marché lié aux panneaux solaires devrait un peu rebondir. De plus, au vu du succès des restructurations, Bekaert a relevé sa fourchette d’objectif de marge opérationnelle 2016 (de 7-8 % à 7,5-8 %). C’est bien. Mais l’absence de croissance des ventes sur les neuf premiers mois de l’année sème le doute.

– bpost confirme son offre sur PostNL, reste convaincu des avantages d’un rapprochement et invite PostNL à en discuter les termes. Selon nous, si bpost veut arriver à ses fins, il devra améliorer son offre. Reste à savoir jusqu’où il est prêt à vider sa tirelire.

– Care Property a vu plonger son bénéfice trimestriel net de 88,6 %, malgré la hausse du revenu locatif (18,7 %). En cause, une sérieuse réduction de valeur (comptable) de contrats de couverture sur les hausses de taux.

– KBC a dégagé un bénéfice trimestriel un peu meilleur que prévu, de 1,47 EUR par action (contre 1,41 un an plus tôt), grâce e.a. au recul des réductions de valeurs sur créances douteuses. Sur les 9 premiers mois de l’année, le bénéfice est de 4,07 EUR par action (contre 4,16 un an plutôt). La solvabilité et la liquidité se sont encore un peu améliorées. Un dividende intérimaire a été payé ce 18/11 (0,73 EUR net). Pour l’ensemble de 2016, nous tablons sur un dividende d’au moins 1,90 EUR net.

– Nasdaq accueillera le 1er janvier sa nouvelle directrice générale, qui occupe déjà une fonction de direction au sein de la société. Aucun changement de stratégie n’est attendu.

– Sioen confirme ses bonnes perspectives. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires a augmenté de presque 10 %, avec une hausse de 6 % pour la branche industrielle coating et de 8,2 % pour la branche chimie, mais un recul de 1,8 % pour la division vêtements. Le bénéfice n’a pas encore été révélé. Le cours inclut les belles perspectives.

– Wal-Mart Stores a fait grimper son chiffre d’affaires trimestriel de 0,7 % par rapport à un an plus tôt (ou de 2,5 % hors effets de change) ; le bénéfice a quant à lui reculé de 10,7 %, comme nous le prévoyions (à 0,89 USD par action).

– Zurich Insurance annonce de nouvelles réductions de coûts et la stabilité de son dividende. De quoi rassurer les investisseurs. D’autant que le récent résultat trimestriel a convaincu que les craintes du marché étaient exagérées.

 

Parmi les actions à vendre

– Aedifica a vu son revenu locatif trimestriel augmenter de 22,5 % (grâce à l’expansion de son portefeuille) et a encore accru la part de son activité consacrée aux résidences pour seniors (à 79 %, soit +4 % par rapport au 30/06). Le taux d’occupation est de 98,3 % et l’endettement de 52,5 %. La prime par rapport à la valeur intrinsèque (44,33 EUR) est élevée (55,7 %) et le rendement sur dividende plutôt faible, de sorte que l’action est chère.

– IBA lance un avertissement sur ses résultats 2016. Car si la protonthérapie confirme ses succès, la dosimétrie déçoit. IBA table désormais sur une hausse du chiffre d’affaires de maximum 20 % (contre plus de 20 % auparavant) et sur une marge opérationnelle de ±10 % (contre 11 %). Nous réduisons nos prévisions pour l’année 2016 et les suivantes.

– Kinepolis a accueilli au 3e trimestre 9,5 % de visiteurs en plus qu’un an plus tôt. Si on ne tient cependant pas compte de l’expansion du groupe (e.a. l’acquisition des salles Utopolis), le nombre de visiteurs a reculé partout (sauf en Espagne), suite à la bonne météo de l’été et à l’offre de films moins attrayante. Le bénéfice opérationnel hors amortissements du trimestre a grimpé par rapport à un an plus tôt, grâce à la hausse des dépenses par visiteur.

– Leasinvest Real Estate a vu son revenu locatif trimestriel augmenter, grâce à l’Entrepôt Royal Tour & Taxis acquis fin 2015 (+12,2 % par rapport à un an plus tôt). Le bénéfice par action grimpe de 27,5 %, à 4,77 EUR. Le taux d’occupation au 30/09 était de 97,5 %.

– UCB voit ses espoirs de croissance améliorés, avec l’avancée d’une étude clinique relative à l’usage du Romosozumab contre l’ostéoporose (elle démontre un renforcement effectif de la densification osseuse chez l’homme). Mais l’action reste surévaluée.

A l’agenda

– Lundi 21 novembre : Lufthansa et Repsol rencontrent les investisseurs ; paiement du dividende de Waste Connections (0,18 USD brut), de Schnitzer Steel (0,1875 USD brut), de Texas Instruments (0,50 USD brut)
– Mardi 22 novembre : trading update de Ackermans & van Haaren et CFE ; journée des investisseurs chez Enel
– Mercredi 23 novembre : résultat trimestriel d’Ablynx ; indicateurs immobiliers aux USA
– Jeudi 24 novembre : bpost rencontre les investisseurs ; marchés américains fermés (Thanksgiving) ; indice IFO (climat des affaires en Allemagne)
– Vendredi 25 novembre : résultat semestriel de Retail Estates ; fermeture avancée des marchés américains (à 19 h.)

Partagez cet article