Analyse
Nouvelle obligations/offre Arseus déjà clôturée il y a 5 ans - lundi 18 juin 2012

Offre relativement abondante de nouveaux emprunts obligataires cette semaine, mais aucun ne parvient à nous séduire. L’emprunt intéressant d’Arseus émis en fin de semaine dernière a connu un tel succès qu’il a été clôturé en un jour.

Euro : rendement trop faible

Malgré une crise de la dette qui n’en finit pas, la devise de la zone euro reste une devise très utilisée sur le marché obligataire. Cette semaine, on dénombre pas moins de trois nouvelles émissions en euro, dont deux émises par Belfius Funding NL et une par Landwirtschaftliche Rentenbank.
Belfius Funding NL n’est pas un nouvel émetteur, mais bien le remplaçant de la très active Dexia Funding Netherlands (DFN). Jusqu’au 10 juin 2012, toutes les émissions du véhicule de financement de Belfius Bank (anciennement Dexia Bank) portaient le nom de Dexia Funding Netherlands. Elles conservent d’ailleurs ce nom.
Mais depuis le 11 juin, toutes les nouvelles émissions se font désormais sous le nouveau nom Belfius Funding. Les deux nouvelles obligations reprises dans le tableau illustrent cette transformation. La première a une durée de deux ans et neuf mois, et offre un rendement net de 2,37 %, la seconde court sur quatre ans et sept mois, et propose un peu plus : 2,45 %. C’est Belfius Bank, détenu par l’Etat belge, qui tient les rênes de Belfius Funding. Le risque est donc limité. Le rendement est toutefois trop faible pour nous convaincre. Ne souscrivez pas. Préférez un bon compte d’épargne.
La banque allemande semi-publique spécialisée dans les investissements agricoles, Landwirtschaftliche Rentenbank émet une obligation d’une durée de six ans et demi environ, au coupon brut de 1,625 %. Compte tenu du prix d’émission de 99,737 % et du précompte mobilier de 21 %, cela revient à 1,32 % net. Beaucoup trop peu à notre goût. Préférez un compte d’épargne.

 

Dollar australien : trop cher

Le dollar australien (AUD) reste également une devise appréciée des émetteurs. Rabobank Nederland émet dans cette devise une obligation d’une durée de deux ans et demi, au rendement net de 3,10 %. Le constructeur automobile allemand Daimler AG propose, lui, sur quatre ans un rendement net de 3,29 %. Selon nous, ces deux émissions ne sont pas intéressantes, le AUD étant beaucoup trop cher.
Le risque d’un recul de la devise est important, tandis que le rendement net est insuffisant pour compenser cette éventualité.

 

Emission Arseus déjà clôturée

Vendredi dernier, les investisseurs se sont précipités en masse sur la nouvelle émission d’Arseus, société belge active sur le marché des préparations magistrales pour les pharmacies. En un jour à peine, Arseus a réussi à récolter le maximum visé de 225 millions d’euros.
Pour rappel: la société proposait, sur une durée de cinq ans, un coupon brut de 4,75 %. Ce qui correspondait, compte tenu du prix d’émission de 101,875 % et du précompte mobilier de 21 %, à un rendement net de 3,34 %. Selon nous, cette obligation était intéressante à titre de diversification.

 

Si vous cherchez une obligation, cliquez ici.

Partagez cet article