Analyse
Deux emprunts en dollar : 3,93 et 4,51 % net il y a 3 ans - mardi 14 janvier 2014

Deux obligations intéressantes si vous en acceptez le risque.

Dans nos portefeuilles, nous vous conseillons à nouveau de consacrer maximum 5 % à des obligations en dollar américain. Pour plus de sécurité, nous vous orientons surtout vers des sicav d’obligations. Mais si vous souhaitez consacrer une partie de votre épargne à des obligations plus généreuses (mais plus risquées !), voici deux possibilités.

 

Time Warner Cable

3,93 % net à 7 ans et demi
Code ISIN : US88732JBA51 (e.a. chez Goldwasser)
Coupon brut : 4 % (paiement des intérêts tous les six mois)
Échéance : 01/09/2021
Prix conseillé, frais compris : 93,75 %
Intérêts courus : 29 USD par coupure de 2 000 USD
Rendement net : 3,93 %

 

Notre avis
Avec ±10 milliards de dollars à rembourser d’ici 2021, le géant mondial des médias n'a d'autre choix que de poursuivre son redressement. Un scénario possible, mais hypothéqué par deux risques. D’une part, les services de télévision payante par câble sont en déclin structurel. D’autre part, si Time Warner Cable était repris par Charter Communications, déjà affaibli financièrement et qui s’endetterait encore davantage, son profil financier se détériorerait, au détriment des obligataires. Toutefois, nous ne voyons pas Time Warner Cable trébucher sur ces obstacles : il a des atouts pour profiter de l’internet rapide et Charter Communications aurait du mal à convaincre ses actionnaires.

 

Newmont Mining

4,51 % net à huit ans
Code ISIN : US651639AN69 (e.a. chez Goldwasser)
Coupon brut : 3,50 % (paiement des intérêts tous les six mois)
Échéance : 15/03/2022
Prix conseillé, frais compris : 87,25 %
Intérêts courus : 23 USD par coupure de 2 000 USD
Rendement net : 4,51 %

 

Notre avis
L’obligation du groupe minier offre un rendement élevé, mais c’est dû en partie à la baisse de son cours. Car les marges de Newmont souffrent de la baisse du cours de l’or. Et de nouvelles dépréciations ne sont pas exclues. Mais le groupe a les moyens de faire face à une nouvelle dégradation de son environnement. Il n'est endetté qu'à hauteur de 35 % de ses fonds propres, et dispose de 1,5 milliard de dollars en caisse ainsi que d’une ligne de crédit inutilisée. Il peut toujours procéder à des cessions d’actifs en cas de besoin. De quoi voir venir pour les prochaines échéances. Quoi qu'il en soit, ce placement reste spéculatif compte tenu de sa durée (8 ans) et des turbulences que traverse le secteur.

Partagez cet article