Analyse
Que penser de l’emprunt AB InBev a à 0,8 % sur 15 ans ? il y a 2 ans - mercredi 27 mai 2015

Comme d’autres grandes entreprises européennes, le brasseur n°1 mondial cherche à se refinancer à bon compte en profitant de la faiblesse des taux.

Nous conseillons de rester à l’écart.
Pour un placement sans risque à long terme, privilégiez pour l’instant une
assurance-épargne.

 

Pour l’heure, les investisseurs délaissent à juste titre les dettes étatiques trop peu rémunérées, pour se tourner davantage vers les obligations d’entreprises.

 

Le 20 avril dernier, AB InBev a donc émis pour quelque 3 milliards d’euros d’obligations dont une tranche à échéance 2023 à 0,8 % et une autre à échéance 2030 à 1,5 %.

 

Certes, le groupe bénéficie d’un bon rating (A chez Standard & Poors et chez Fitch), signe qu’aucune difficulté financière n’est attendue sur sa dette. Mais ces taux ne sont pas suffisamment attractifs selon nous.

 

Partagez cet article