Analyse
Obligation Deceuninck : 2,44 % net à 7 ans il y a un an - jeudi 19 novembre 2015

Le fabricant belge de profilés en PVC pour portes et fenêtres émet une obligation en euro assortie d’un coupon annuel brut de 3,75 % sur 7 ans. Compte tenu du prix d’émission (101,875 %) et d’un précompte mobilier de 27 %, le rendement net atteindra 2,44 % par an. Intéressant ?

Le risque est trop élevé. Ne souscrivez pas.

 

Deceuninck émet cette nouvelle obligation pour financer son fonds de roulement, des investissements et d’éventuelles acquisitions. Il se réserve aussi la possibilité d’utiliser une partie des fonds récoltés (entre 40 et 100 millions) pour rembourser certains crédits.
Les résultats et la solidité financière de Deceuninck ont incontestablement évolué dans le bon sens ces dernières années, mais la rentabilité reste fragile. Par ailleurs, le phénomène de la concurrence croissante des profilés bas de gamme en provenance des pays de l’Est, qui grignotent des parts de marché en France, en Italie et en Allemagne, tout comme la situation géopolitique turque, où le groupe est présent, représentent toujours des sujets d’inquiétude qui nous poussent à vous déconseiller de vous engager pour sept ans. D’autant qu’au moindre problème, revendre vos obligations sur le marché secondaire avant l’échéance risquera de se faire au prix d’une lourde moins-value au vu de la liquidité qui sera très limitée du fait de la faible taille de l’émission.

 

Caractéristiques

Code ISIN : BE0002238070

Devise : euro

Coupon brut : 3,75 % (soumis à un précompte mobilier de 27 %, en principe à partir du 1er janvier)

Durée : 7 ans

Échéance : 08/12/2022

Prix d’émission : 101,875 %

Rendement net : 2,44 % (précompte à 27 %) / 2,51 % (précompte à 25 %)

Risque : élevé

Coupure minimale : 1 000 EUR

Période de souscription : du 20/11 au 01/12/2015 (clôture anticipée possible à partir du 20/11 au soir)

Disponible notamment chez : CBC, KBC, Bolero, ING (banque privée) et Goldwasser Exchange


Partagez cet article