Analyse
BCP : changement de conseil il y a 3 ans - vendredi 29 août 2014

La perte au 1er semestre a été conforme aux prévisions et BCP poursuit sa restructuration.

L'action est maintenant correctement évaluée. Ne vendez plus.
CONSERVEZ.

 

Au premier semestre, BCP a enregistré une perte de 0,002 EUR par action. Un chiffre conforme à nos prévisions et qui représente une diminution des pertes de l'ordre de 87 % par rapport à la même période un an plus tôt.

Au deuxième trimestre, BCP a pris davantage de mesures dans le cadre de son plan de restructuration. Elle a ainsi vendu une participation dans Ocidental e Médis (assurances non-vie), une vente qui lui a rapporté 122,5 millions EUR, soit une plus-value de 0,002 EUR par action. La banque a ensuite aussi vendu sa filiale déficitaire en Roumanie et ainsi également perçu 34 millions EUR (moins-value de 0,001 EUR par action). D'autre part, elle a procédé avec succès, en juillet, à une augmentation de capital qui lui a permis de récolter 2,25 milliards EUR. De quoi anticiper le remboursement de plus de 1,85 milliard de l'emprunt initial de 3 milliards EUR obtenu auprès de l'Etat en 2012 et ramener le solde de la dette à 750 millions EUR.

Pour le reste de l'année, nous prévoyons une amélioration sensible de la rentabilité grâce au remboursement précité. En outre, le coût des dépôts devrait continuer à diminuer. Du côté des coûts d'exploitation, le groupe va continuer à réaliser des économies importantes avec une réduction des effectifs au Portugal et l'entrée en vigueur, à partir du troisième trimestre, d'une réduction du salaire moyen de 6 % pour les collaborateurs de BCP au Portugal. Pour 2014, nous maintenons notre prévision d'une perte de 0,001 EUR par action. En 2015, grâce également à une meilleure conjoncture économique, BCP devrait enregistrer un gain de 0,01 EUR par action. L'action n'est plus chère et vous pouvez désormais la conserver, à condition d'accepter un risque plus élevé.

 

Cours au moment de l'analyse : 0,10 EUR

 

BCP est la plus grande banque de détail portugaise, également présente dans d’autres métiers bancaires, ainsi que dans d’autres régions.

 

Partagez cet article