Analyse
Deutsche Bank : la restructuration ne convainc pas il y a 2 ans - mercredi 29 avril 2015

La restructuration de Deutsche Bank a beau prendre forme, après les déceptions des dernières années, les annonces sont insuffisantes pour modifier notre conseil.

VENDEZ.

 

La restructuration annoncée par Deutsche Bank va dans la bonne direction, mais nous déplorons le manque de précision quant à la rentabilité visée par activité. Deutsche Bank va se désengager de Postbank (banque de détail, qui sera probablement introduite en en Bourse), se recentrer sur les activités plus rentables en banque d'investissement et investir en gestion de patrimoine. D'importantes économies sont annoncées pour ramener les coûts à un niveau plus en ligne avec le secteur. Au final, pour 2020, Deutsche Bank vise un rendement des fonds propres de 10 % minimum. Un niveau très prudent (les banques plus dynamiques visent au minimum 12 %). Quant au résultat du premier trimestre, il est à nouveau inférieur à nos attentes. En banque de marché (trading…), il est d'un bon niveau, mais la rentabilité est pénalisée par la hausse des coûts (hors provisions pour les litiges). Pour 2015, nous tablons en première analyse sur un résultat proche de 0 compte tenu de la très lourde charge liée à la restructuration (2,60 EUR par action). Pour 2016, tablant sur une croissance modérée de l'activité liée aux marchés financiers, nous misons sur un bénéfice de 2,40 EUR par action.

 

Cours au moment de l'analyse : 28,58 EUR

 

Deutsche Bank est la première banque privée allemande. Elle est principalement présente en banque d’investissement (conseils aux entreprises, trading…), mais aussi en banque de détail et en gestion de patrimoine.

 

Partagez cet article