Analyse
Cap Gemini : acquisition d'Igate il y a 2 ans - mercredi 6 mai 2015

Le français va racheter le groupe américain Igate.

Ce sera la plus grosse acquisition de son histoire, offrant de nouvelles perspectives. Mais elle se fait au prix fort. Le niveau atteint par le cours est exagéré.
VENDEZ.

 

Cap Gemini va débourser 3,6 milliards d'euros pour s'offrir Igate. Ce rachat gonflera son résultat opérationnel de 20 % (sans compter les synergies), modifiera son profil et lui permettra de combler une bonne part de ses lacunes face aux géants des services informatiques. Il le rendra mieux diversifié géographiquement : la part de l'Europe sera réduite et l'Amérique du Nord, plus rentable, deviendra son premier marché (30 % du chiffre d'affaires contre 21 % jusqu'ici). Il permettra en outre de réduire les frais de personnel (qui ont absorbé 64 % du chiffre d'affaires 2014?!), vu que la part de ses effectifs en Inde passera de 40 % à plus de 50 %. Il comblera ainsi le retard en la matière face aux gros concurrents américains Accenture (achetez) et IBM (achetez). Le groupe table sur un effet bénéfique de 1 % sur sa marge opérationnelle 2016 (laquelle devrait être de 9,5 à 9,8 % en 2015). Mais même si la cible est de qualité et l'intérêt stratégique indéniable, le prix payé est un peu élevé si on le compare à ce qui a été pratiqué pour de récentes acquisitions dans le secteur. Nous maintenons nos prévisions de bénéfice par action à 3,90 EUR pour 2015 et à 4,16 EUR pour 2016.

 

Cours au moment de l'analyse : 78,65 EUR

 

Le français Capgemini offre à ses clients des services de conseils et d'externalisation d'activités informatiques. Avec environ 120 000 collaborateurs, le groupe est le leader européen et le cinquième acteur mondial du secteur des services informatiques (en termes de chiffre d’affaires).

 

Partagez cet article